OM : le vestiaire marseillais se tient à l’écart de la polémique Villas-Boas

true

Alors que ça a chauffé cette semaine entre André Villas-Boas et la direction de l’OM, le vestiaire se tient le plus loin possible de la polémique.

A l’Olympique de Marseille, c’est actuellement le feu. Agacé par la nomination dans son dos de l’anglais Paul Aldridge au sein de la direction, André Villas-Boas a montré les dents cette semaine en conférence de presse, mettant son avenir dans la balance si d’aventure Andoni Zubizarreta se retrouvait sur la touche.

C’est dans ce climat très tendu que l’OM a battu Granville (3-0) vendredi soir en Coupe de France à D’Ornano. Si, depuis, le Portugais a calmé le jeu médiatiquement, le vestiaire a forcément été impacté par les mots du « Special Two »… Mais il feint d’être imperturbable.

Le front commun du vestiaire marseillais

De Valère Germain à Maxime Lopez en passant par Valentin Rongier, tous les Phocéens interrogés hier à l’issue de la victoire en Normandie ont, eux aussi, essayé d’éteindre l’incendie. « Ça ne nous concerne pas. On est juste concerné par ce qu’il se passe sur le terrain», a lâché Germain, imité par un Lopez tout aussi langue de bois : « Ce qu’il se passe à côté, ce n’est pas notre problème. Je pense que ça vous fait plus parler que nous ».

Habitué, lors de ses années nantaises à vivre dans ce climat d’instabilité, Rongier s’est également montré à l’aise sur le sujet : « On garde en tête ce qu’il faut qu’on fasse, c’est-à-dire jouer au football. Ça ne nous regarde absolument pas. Et comme vous avez pu le voir ce soir, ça n’a en aucun cas changé la dynamique et l’ambiance dans le vestiaire ».

Alexandre Corboz

Journaliste à But! depuis 2008