OM : les 5 nœuds d’inquiétudes de Bielsa après la défaite à Nice (1-2)

Battus 2-1 sur la pelouse de l’Allianz Riviera de Nice malgré une supériorité numérique dès le début de la deuxième période, les Marseillais ont concédé une nouvelle défaite inquiétante dans la course au podium. Décryptage.

1. Son équipe voyage mal

Si l’Olympique de Marseille tourne fort au Vélodrome, c’est beaucoup moins le cas à l’extérieur. En effet, les protégés de Marcelo Bielsa ne se sont plus imposés en déplacement depuis le 4 octobre dernier et la victoire face à Caen (1-2). Depuis, les Olympiens ont enchaîné cinq défaites et un nul lors des six derniers déplacements.

2. Le quatuor défensif a pris l’eau

Pas franchement dans son assiette à droite de la défense, Mario Lemina a cédé sa place à Billel Omrani à la 65e minute. Dans l’axe, Baptiste Aloé a eu du mal. Tout comme son comparse, Jérémy Morel, pourtant plus expérimenté. Quant à Brice Dja Djédjé, il est vraiment plus efficace à droite qu’à gauche. Les errements de la défense phocéenne ont profité aux Niçois. Les absences de Nicolas Nkoulou (CAN) et Rod Fanni (suspendu) auront été particulièrement pesantes.

3. La ligne de récupération à la rue

Certes, la défense a pris l’eau mais le duo de récupération composée d’Alayxis Romao et Gianni Imbula n’a pas été à la fête non plus. Comme un symbole, les deux hommes ne sont pas exempts de tout reproche sur l’ouverture du score de Romain Genevois. Le premier n’allant pas au pressing sur Eysseric dans la surface de réparation. Le second oubliant le défenseur du Gym sur la ligne de but. Bien sûr, Imbula s’est un peu rattrapé en distillant une passe décisive mais cela n’a pas suffi à marquer ses nombreuses absences.

4. Payet porté disparu

Depuis que Marcelo Bielsa l’a puni face à Lille en fin d’année 2014, le Réunionnais ne met plus un pied devant l’autre. Contre Nice, Payet n’a pas été bon du tout, ne réussissant que 68% de ses passes et perdant 27 de ses 65 ballons pour seulement trois ballons récupérées. Des statistiques qui pourraient le renvoyer sur le banc…

5. Gignac et Batshuayi hors du coup

Si Florian Thauvin a inscrit un but sublime, le reste du secteur offensif phocéen est franchement inquiétant. Le meilleur buteur de l’OM André-Pierre Gignac n’a pas existé perdant 15 de ses 20 ballons joués (43% de passes réussies). Quant à Michy Batshuayi, il s’est créé plusieurs énormes occasions … Mais a tout mis à côté. Le Belge a fait preuve d’une maladresse assez incroyable.