OM : Licenciement, regrets, Garcia…Henri Bedimo en remet une couche sur les dirigeants

Le latéral gauche de l’OM, Henri Bedimo, a été licencié par son club pour avoir monté une académie en Afrique avec Montpellier. Sur RMC, il a fait part de sa colère.

Des propos tenus au cours de l’émission Team Duga. En voici les meilleurs extraits.

Le licenciement

« La veille de la reprise, j’ai été informé que j’étais interdit de Commanderie, tout simplement. J’ai cru que c’était une farce. Je suis le parrain de cette académie depuis 2007, il y a eu un rapprochement avec Montpellier en 2012, lors de mon passage là-bas. Et cela s’est amplifié en 2016, le club m’ayant soutenu officiellement dans ce projet. C’est un motif bidon! Mon avocat a tous les éléments. Je l’ai dit, je n’ai rien caché. Ce qui me désole, c’est que je l’ai senti venir Ils me font passer pour un tricheur, j’ai des valeurs. »

Sa venue à l’OM

« Je me suis engagé avec beaucoup d’ambition, j’aurais pu aller à l’étranger. Si c’est une histoire d’argent, je signe en Turquie. Après l’OL, je voulais un club avec une histoire en Ligue 1, je suis un homme de challenges. Je croyais au projet avant même que les nouveaux propriétaires n’arrivent. La deuxième saison, je me suis rendu compte que cela devenait compliqué d’avoir du temps de jeu mais j’ai dit que j’allais rester pour avoir une place majeure dans le vestiaire, apporter mon expérience. »

Rudi Garcia

« A un moment, je pense que je méritais d’avoir du temps de jeu. D’ailleurs, Rudi Garcia disait qu’en termes d’investissement et de travail, j’étais irréprochable. »

L.T.