OM : McCourt, KLD, Al-Khelaïfi… des détails brûlants sur le projet de rachat d’Ajroudi

true

La Provence s’est penché sur le projet de rachat de l’OM porté par Mohamed Ajroudi. Les détails concernant ce dossier sensible sont plutôt intéressants.

McCourt peut-il se permettre de ne pas vendre l’OM ?

Pour l’instant, Jacques-Henri Eyraud reste droit dans ses bottes : l’OM ne serait pas à vendre. À entendre le président du club phocéen, il vit dans le monde des Bisounours. Sauf que Mourad Boudjellal l’a rappelé à juste titre : l’expert en arts martiaux n’aura pas son mot à dire si Frank McCourt donne son feu vert. « Le club est dans une impasse, il n’a plus un rond et McCourt ne veut plus réinjecter d’argent », croit-on même savoir dans l’entourage de ceux qui rêvent de racheter l’OM. 

A lire aussi : Tous les articles sur l'OM

Le ticket Ajroudi-Boudjellal fait-il peut au PSG ?

En attendant la suite des négociations en haut lieu, Mourad Boudjellal et Mohamed Ajroudi occupent l’espace médiatique, mais sont également l’objet de coups bas. Ces manoeuvres seraient orchestrées, d’après eux, par Jacques-Henri Eyraud et Nasser Al-Khelaïfi. Ce dernier ne verrait pas d’un bon œil l’arrivée de Saoudiens en concurrence frontale avec le PSG en L1. Raison pour laquelle le projet de rachat devrait plaire encore plus aux supporters de l’OM.

Avec KLD mais quelle équipe dirigeante ? 

Dans leur projet, Boudjellal et Ajroudi aimeraient garder Kyril Louis-Dreyfus dans le capital (5%). Cet élément est capital quand on se rappelle qu’il avait notamment fait capoter le projet porté par Gérard Lopez en 2016. Louis Acariès est aussi dans le coup, prêt à revenir, sur demande de l’ancien président du RCT. « L’équipe dirigeante serait déjà constituée, tout comme la politique sportive », ajoute La Provence qui évoque des capacités financières « immenses. » Deux questions restent en suspens : l’origine des fonds et l’identité des investisseurs, privés ou étatiques, issus du Moyen-Orient. La réponse à cette interrogation est sans doute la clé du dossier. 

Bastien Aubert

Journaliste à But! depuis 2013