OM - Mercato : André Villas-Boas a quatre noms pour renforcer son attaque
par Mathias Merlo

OM - Mercato : André Villas-Boas a quatre noms pour renforcer son attaque

À la recherche d'un buteur, André Villas-Boas a donné quatre noms à sa direction. L'OM devrait recruter un avant-centre cet été pour concurrencer Benedetto.

 

Après Balerdi et Gueye, l'OM aimerait renforcer le poste d'avant-centre. Pour l'heure, André Villas-Boas peut compter sur Benedetto, Aké et Germain. Le second nommé a les crocs aiguisés, mais il reste encore tendre comme solution principale de repli. Le troisième intéressé n'a jamais donné satisfaction au tacticien portugais qui l'exile sur le côté droit.

Qualifiés en Ligue des Champions, les Olympiens prospectent le marché des buteurs. Selon l'Equipe, les pensionnaires de l'Orange Vélodrome recherchent un élément susceptible de concurrencer Dario Benedetto, auteur de 11 buts en Ligue 1. Au lieu d'un plan B, le club de la Canebière cherche un pistolero A'.

Dans le portrait désiré, l'OM veut un élément plus jeune que Benedetto, âgé de 30 ans. Les pistes Islam Slimani et Max-Alain Gradel ont déjà du plomb dans l'aile. Le quotidien sportif confirme aussi que l'organigramme marseillais souhaite un profil complémentaire de Benedetto. La perle rare devrait disposer d'un physique plus imposant que l'Argentin pour garder les ballons dos au but.

Dans sa quête, André Villas-Boas a transmis quatre noms à sa direction. Toujours d'après l'Equipe, José Juan Macias (Chivas de Guadalajara, 20 ans) figure dans la liste. Mais, il n'est pas le numéro 1. Pour l'heure, les autres noms sont encore inconnus.

Jacques-Henri Eyraud a prévenu que l'OM aurait des moyens pour s'offrir son futur buteur

En difficulté économique, les Phocéens pourraient miser un bon billet pour s'offrir un nouveau fer de lance. Jacques-Henri Eyraud, président de l'OM, a expliqué à des intermédiaires, ces dernières semaines, que le club aurait quelques moyens pour un futur attaquant.

Mais, avant cela, Pablo Longario, nouveau directeur sportif, devra vendre des éléments. Le mercato est pour le moment amorphe. Néanmoins, sauf improbable scénario, M'Baye Niang ne devrait pas rejoindre les bords de la Méditerranée. Le buteur sénégalais est trop cher pour les finances olympiennes.