OM : Mercato, licenciement, argent… Henri Bedimo vide son sac et charge les dirigeants

Licencié par l’Olympique de Marseille pour un motif bidon à un an de la fin de son contrat, Henri Bedimo (libre, 34 ans) n’a pas manqué de vider son sac dans Team Duga mercredi soir sur RMC.

Coupable de travailler avec le MHSC pour le compte d’une académie en Afrique, Henri Bedimo a subi l’ire de l’Olympique de Marseille. Licencié pour faute grave, l’international camerounais contre-attaque : « La veille de la reprise, j’ai été informé que j’étais interdit de Commanderie, tout simplement. Quand j’ai appris ce qu’on me reprochait, j’ai cru que c’était une farce. L’objet de cette résignation me fait bien rire. Je suis le parrain de cette académie depuis 2007 et j’étais encore en Ligue 2. Il y a eu un rapprochement avec Montpellier en 2012, lors de mon passage là-bas. Et cela s’est amplifié en 2016, le club m’ayant soutenu officiellement dans ce projet », explique le latéral gauche.

Assurant ne pas avoir fait une « histoire d’argent » de sa décision d’être resté à l’OM (« Au moment où je signe à Marseille, si c’est une histoire d’argent, je signe en Turquie. Après l’OL, je voulais encore être dans un club avec une histoire en Ligue 1 parce que je suis un homme de challenges »), Bedimo réclame malgré tout réparation : « C’est un motif bidon! Mon avocat a tous les éléments. Je l’ai dit, je n’ai rien caché. Ce qui me désole, c’est que je l’ai senti venir (…) A un moment, je pense que je méritais d’avoir du temps de jeu. D’ailleurs, Rudi Garcia disait qu’en termes d’investissement et de travail, j’étais irréprochable. Ils me font passer pour un tricheur, j’ai des valeurs ».

Si aucun accord n’est trouvé entre les deux parties et que l’affaire se joue comme prévu devant le tribunal des Prud’hommes, le dossier Bedimo – OM n’a pas fini de faire couler de l’encre…

Arnaud Carond