OM – Mercato : Marseille trouve un allié de poids face au fair-play financier

true

En danger à quelques semaines de passer devant la chambre de jugement de l’UEFA, l’OM pourrait néanmoins bénéficier d’un réel assouplissement du fair-play financier.

Dans l’oeil du fair-play financier et obligé de passer devant la chambre de jugement de l’UEFA, l’Olympique de Marseille a désormais la quasi-certitude de ne pas pouvoir tenir ses engagements économiques au 30 juin. Surtout qu’avec la crise sanitaire du Covid-19, le marché des transferts va se retrouver fortement sinistré et que les très grosses offres ne seront pas légions.

A lire aussi : Tous les articles sur l'OM

L’ECA a lancé des discussions actives avec l’UEFA

Dans cette période difficile où le monde du foot se retrouve confiné à son domicile, l’OM a néanmoins trouvé un soutien important qui pourrait infléchir la position de l’ICFC et pousser à un peu de laxisme concernant le fair-play financier. De nombreux clubs se retrouvant au bord du gouffre du fait de l’arrêt des compétitions, l’ECA (association européenne des clubs) a décidé d’agir.

Si l’on en croit l’agence « Reuters », l’ECA a adressé une lettre à l’UEFA afin de réclamer un assouplissement des règles actuelles du fair-play financier. Des négociations ont même été lancées entre les deux parties. Ne comptant pas parmi les leaders de cette démarche, Jacques-Henri Eyraud suit l’évolution de ce dialogue avec intérêt (forcément).