OM - Mercato : Niang ou Slimani, lequel satisferait plus Villas-Boas… et Eyraud ?
par Raphaël Nouet

OM - Mercato : Niang ou Slimani, lequel satisferait plus Villas-Boas… et Eyraud ?

Islam Slimani (AS Monaco) et Mbaye Niang (Stade Rennais) sont suivis par l'OM. Lequel conviendrait le mieux ? Voici trois points pour trancher.

Ce dimanche, le site Top mercato relaye l'information selon laquelle le LOSC serait désormais très intéressé par Islam Slimani, attaquant de l'AS Monaco qui intéresse l'OM. France Football, qui était à l'origine de la rumeur, assure que les Rouge et Blanc pourraient lâcher l'Algérien de 32 ans moyennant 8 M€. Clairement, l'Olympique de Marseille ne pourra se payer Mbaye Niang et Islam Slimani. Il faudra faire un choix. Lequel ? Voici trois points pour trancher.

La complémentarité avec Benedetto : avantage Slimani

Si France Football assure que l'Algérien viendrait pour être la doublure de Dario Benedetto, il y a quand même fort à parier qu'à 8 M€, l'OM s'attachera plutôt les services d'un titulaire que d'un remplaçant. Idem avec Niang, qui coûterait deux fois plus cher. L'idée d'André Villas-Boas serait donc d'associer Benedetto à l'un des nouveaux arrivants. Et au jeu du duo complémentaire, Slimani a prouvé ses qualités la saison passée aux côtés de Wissam Ben Yedder. Avec 8 passes décisives, il a terminé à la 2e place du classement de la L1. Niang, lui, n'apparaît même dans le Top 50, plus intéressé qu'il est par la finition.

La possibilité de revente : avantage Niang

Aucune discussion possible : Mbaye Niang coûte certes plus cher (15 M€ attendus par le Stade Rennais) mais il est beaucoup plus jeune (25 ans). Et pourrait donc être revendu très cher à l'étranger après une ou deux saisons réussies à Marseille. Avec ses 32 printemps, Slimani, lui, ne permettra jamais à l'OM de rentrer dans ses frais. A l'heure où le club doit se trouver un équilibre financier sans l'aide de son actionnaire majoritaire, la vente des joueurs est devenue un enjeu vital. Il y a donc fort à parier qu'entre Niang et Slimani, le côté "revente potentielle" pèsera de tout son poids.

La capacité de s'imposer à l'OM : avantage Slimani

Le fameux contexte marseillais donne des ailes ou des semelles de plomb. Et il est généralement très difficile de prévoir de quoi vont hériter les potentielles recrues. Mais force est de constater que Slimani a cartonné dans un club particulièrement instable (le Sporting) et a bien débuté avec Leicester en 2016/17 quand Claudio Ranieri lui faisait confiance. Là réside d'ailleurs la force et la faiblesse du joueur : s'il se sait apprécier par son coach, il va donner la pleine mesure de son talent. Sinon… Mais comme André Villas-Boas est très bon dans les ressources humaines, il n'y a pas de quoi s'en faire à ce niveau.

Côté Mbaye Niang, en revanche, l'échec a été au rendez-vous à l'AC Milan, qui était pourtant loin de ses standards des années 90, mais aussi au Torino, au Genoa, à Watford, etc. Il n'y a finalement qu'au Stade Rennais qu'il a exploité son grand talent. Il attend avec impatience un transfert à Marseille, ville qu'il adore et d'où est originaire sa compagne. Mais Valère Germain aussi attendait de porter les couleurs de son club de cœur. L'envie ne fait pas tout, il faut avoir les épaules. Et elles sont plus larges chez Slimani.