OM – Mercato : Paul Aldridge déjà regardé de travers par les agents

true

Vu comme le « bras droit de Willie McKay », Paul Aldridge, le nouveau dirigeant de l’OM, n’a pas une bonne image chez les agents français.

A peine a-t-il posé ses valises à l’Olympique de Marseille que déjà l’anglais Paul Aldridge suscite la controverse… Et il n’y a pas qu’André Villas-Boas qui regarde avec méfiance la venue de l’ancien dirigeant de West Ham sur la Canebière.

En effet, du côté des agents de joueurs, on s’étonne qu’un intime du sulfureux Willie McKay débarque à l’OM à l’initiative de Jacques-Henri Eyraud. Officiellement pour suppléer Andoni Zubizarreta (directeur sportif) dans l’exfiltration des joueurs olympiens vers la lucrative Premier League.

McKay en sous-main dans le plan d’exfiltration de l’OM ?

Dans les colonnes de Ouest-France, un acteur du marché (sous couvert de l’anonymat) s’est agacé de voir débarquer l’ancien Hammer en Ligue 1 : « Ce club, c’était le QG de McKay. C’est comme si on faisait venir son bras droit ». Une version corroborée par un autre agent qui voit dans cette venue la patte tentaculaire du sulfureux écossais : « Il faut arrêter l’hypocrisie. Dès qu’un club est dans la merde, il l’approche ».

Considéré comme le roi des transferts improbables, Willie McKay – qui s’est retrouvé au centre de l’actualité il y a un an sur le transfert d’Emiliano Sala – est théoriquement en faillite et dans l’interdiction d’exercer le métier d’agent… Ce qui ne l’empêche pas de faire tourner son business.

Alexandre Corboz

Journaliste à But! depuis 2008