OM – Mercato : Thauvin, Caleta-Car, Lopez, Sanson… ces joueurs que Villas-Boas peut sacrifier

true

L’Olympique de Marseille doit faire entrer 60 M€ dans les caisses cet été et va devoir sacrifier ses joueurs bankables. Mais certains sont plus indispensables que d’autres.

Caleta-Car et Sanson en Angleterre, Sarr et Lopez en Espagne, Thauvin en Italie… Plusieurs joueurs marseillais possèdent des touches à l’étranger, leurs transferts étant susceptibles de renflouer les caisses vides de l’OM. Mais certains départs impacteraient plus fortement l’équipe d’André Villas-Boas que d’autres. Voici notre top 3 des Marseillais à sacrifier, en espérant que leurs ventes rapportent la soixante de millions d’euros attendus.

A lire aussi : Tous les articles sur l'OM

1. Maxime Lopez

Les supporters ont réclamé pendant plusieurs mois son incorporation à l’équipe première, tant son talent sautait aux yeux en réserve. Ses débuts ont eu finalement eu lieu au début de la saison 2016/17, dont il a été la révélation à l’OM. Mais depuis, pas grand-chose… Le talent du Minot n’est pas en cause, son implication non plus. C’est juste que son jeu n’est clairement pas fait pour la L1. En France, au milieu de terrain, il faut batailler d’abord, organiser ensuite. Son jeu à la barcelonaise ne cadre pas avec l’environnement ambiant. Raison pour laquelle André Villas-Boas en a fait un remplaçant la saison passée. Quand Lopez a joué, c’était sur l’aile droite, comme lors du choc face à Lyon. En restant, il gâche son talent. Un transfert à Valence ou à Séville lui permettrait de faire étalage de sa classe ballon au pied. Mais encore faut-il que l’OM arrive à bien le vendre, ce qui ne sera pas évident vu son faible temps de jeu des derniers mois…

2. Bouna Sarr

On peut critiquer Rudi Garcia pour sa fin de parcours à l’OM, mais force est de reconnaître que l’entraîneur avait eu le nez creux en replaçant Bouna Sarr au poste de latéral droit. En 2019/20, l’ancien Messin a profité de la baisse de forme d’Hiroki Sakai pour montrer qu’on pouvait compter sur lui. Reste qu’à nos yeux, il est tout de même moins performant que le Japonais sur le plan défensif. Et pas beaucoup plus fort offensivement. Pour un slalom magnifique contre Strasbourg en Coupe, combien de centres ratés, de tentatives de grand pont ratées ? Le vendre maintenant, c’est profiter du fait que sa cote n’a jamais été aussi élevée et ne le sera probablement jamais plus. Pas vraiment latéral, pas vraiment ailier, Sarr risque d’avoir du mal à avoir du temps de jeu à l’OM en 2020/21 si Sakai et Thauvin retrouvent leur meilleure forme. On serait Jacques-Henri Eyraud, on demanderait à Paul Aldridge de lui trouver un point de chute en Premier League.

3. Duje Caleta-Car

OK, il a fait une très bonne saison 2019/20. Mais n’était-ce pas grâce à Alvaro Gonzalez, qui a comblé ses égarements par son expérience ? En tout cas, le Croate ne nous semble toujours pas valoir les 19 M€ de son transfert il y a deux ans. Il est relativement lent et pas toujours très concentré, ce qui est quand même problématique pour un défenseur central. A son poste, on aimerait bien voir ce que donne Lucas Perrin, avec Boubacar Kamara en filet de sécurité au cas où l’expérience tourne mal. Le profil de Caleta-Car plairait beaucoup en Angleterre, il faut en profiter et tirer un maximum de son transfert. Son départ nous semblerait moins impactant que celui de Morgan Sanson ou Boubacar Kamara, justement.

Raphaël Nouet

Journaliste à But! depuis 2001