OM – Mercato : un recrutement bas de gamme se confirme

OM : Mercato, chef scout, sénateur... Andoni Zubizarreta en prend pour son grade

Economiste du sport, Christophe Lepetit confirme qu’entre son déficit et les sanctions du fair-play financier, l’OM ne pourra pas recruter.

Vendre Morgan Sanson, Florian Thauvin et Maxime Lopez pour recruter cinq ou six joueurs à gros potentiel : tel était le rêve des dirigeants de l’OM. Mais les sanctions du fair-play financier vont les obliger à revoir leurs prétentions à la baisse. C’est ce qu’a expliqué l’économiste du sport Christophe Lepetit à La Provence :

« On pressentait que le mercato marseillais serait axé sur le dégraissage. Il va l’être d’autant plus avec cette décision du fair-play financier. Le problème, c’est que le club est vendeur, que tous les autres le savent et vont chercher à en profiter. Il faudra se séparer d’un Rami, peut-être d’un Payet, voire d’un Mandanda. Au-delà de ça, une autre question va se poser : vont-ils se séparer de joueurs possédant une vraie valeur marchande comme Morgan Sanson ou Boubacar Kamara ? »

« Il va falloir vendre et acheter des joueurs qui n’auront pas un nom ronflant mais posséderont un potentiel. Il y a donc très peu de chances de voir débarquer des champions du monde comme Thauvin ou Rami, mais plus des profils à la Rebocho ou des joueurs similaires évoluant à l’étranger. »

R.N.