OM : Mourad Boudjellal a déjà pilonné la présidence Eyraud !

true

Peu apprécié des supporters de l’OM, Jacques-Henri Eyraud sera sans doute la victime désignée si la vente du club ne se fait pas.

En sortant du bois il y a deux semaines pour évoquer son projet de rachat de l’Olympique de Marseille avec le soutien de fonds privés venant du Golfe, Mourad Boudjellal a mis le feu sur la Canebière. Une sortie maîtrisée par l’ancien président du RC Toulon visant à mettre la pression sur Frank McCourt pour forcer la vente et qui aura, quoi qu’il arrive de très gros effets sur Jacques-Henri Eyraud.

A lire aussi : Tous les articles sur l'OM

La sortie de Boudjellal a ravivé la haine contre Eyraud

Sur « RMC » mercredi, Eric Di Meco a livré son point de vue sur le dossier et, quoi qu’il arrive, même si le projet Boudjellal se révélait être un écran de fumée, le président délégué en paiera les pots cassés : « Il y en a qui ne reconnaîtront jamais quand Eyraud travaille bien, parce qu’il y a une certaine animosité de certains supporters envers le président de l’OM. Mais par contre, certains sont réalistes pour reconnaître quand Eyraud fait les choses bien (…) À Marseille, c’est toujours pareil. Tu perds deux matchs en début de saison prochaine, et malheureusement pour lui, Eyraud sera la première personne montrée du doigt par les supporters (…) En plus, il y a cette histoire de rachat. On ne sait pas, mais beaucoup de gens espèrent que le club sera vendu. Et si ce n’est pas le cas, ils mettront la non-vente sur le dos des dirigeants actuels ».

Si, dans un premier temps, Mourad Boudjellal annonçait le dépôt d’une offre en début de semaine dernière, ce dernier s’est visiblement résolu à une simple lettre d’intention co-signé par le franco-tunisien Mohamed Ayachi Ajroudi, à la tête de ce projet. Lettre qui ne serait même pas arrivé jusqu’au tandem Eyraud – McCourt selon la radio.

Alexandre Corboz

Journaliste à But! depuis 2008