OM : Newcastle, Eyraud, démission, bras de fer… le point sur le dossier Villas-Boas

true

L’entraîneur de l’OM, qui ne souhaite pas continuer sa mission à cause de ses mauvaises relations avec son président, sait que le temps joue en sa faveur.

Les tensions restent vives entre Jacques-Henri Eyraud et André Villas-Boas. Et elles font une seule victime : l’Olympique de Marseille. Comme l’explique L’Equipe dans son édition du jour, l’entraîneur portugais ne devrait pas continuer l’aventure en Provence. Mais comme il ne veut pas faire de cadeau au président marseillais, il va traîner la situation en longueur.

On apprend qu’il a repoussé dernièrement une offre de Newcastle, qui s’apprête à être repris par un richissime Saoudien. C’était avant le départ d’Andoni Zubizarreta. « AVB » croyait encore au projet marseillais et avait repoussé le pont d’or des « Magpies ». Un choix qu’il doit peut-être regretter aujourd’hui…

Rentré à Porto, Villas-Boas attend désormais qu’Eyraud règle ce qu’il lui doit pour quitter l’OM définitivement. Le temps joue en sa faveur. La reprise est prévue au plus tôt le 15 juin. Le président phocéen a tout intérêt à résilier le contre d’AVB et de lui trouver un remplaçant avant cette date. Dans le bras de fer qui oppose les deux hommes, le Portugais a clairement l’avantage.