OM – OL (2-1) : Garibian, la VAR, le règlement… Pierre Ménès pousse un coup de gueule !

true

Plusieurs jours après le choc OM – OL (2-1), les polémiques autour de l’Olympico ne se sont pas tues. Pierre Ménès s’agace.

Disputé dimanche dernier, l’Olympico OMOL (2-1) continue de faire débat… Et de donner du grain à moudre à Pierre Ménès. Sur son blog vidéo avec « Yahoo », le consultant a donné son avis sur les propos de Pascal Garibian, patron des arbitres français, qui a ouvertement désavoué Antony Gautier pour le penalty accordé et transformé par Dimitri Payet.

Pour Pierre Ménès, cette sortie est « assez dingue » : « Bon, c’est la première fois que Garibian l’ouvre comme ça. Trois jours après, donc là, c’est une sorte de, comment dirais-je, record du monde de longueur de la VAR. Là, il a fallu 72 heures. On est loin des 8 minutes de Brest – Dijon. Je ne vois pas l’intérêt de dire ça ou alors ça fait juste plaisir à Jean-Michel Aulas et encore, je ne suis pas sûr que ça lui fasse plaisir. Et puis, quel intérêt de déjuger son arbitre ? Ça veut dire quoi ? Ça veut dire que Monsieur Gautier ne connaît pas le règlement et que toute main offensive est réprimandable, même une main comme celle-là qui est ridicule parce qu’il y a un rebond sur sa poitrine, que la main n’est absolument pas intentionnelle ? »

« La VAR, un bon outil utilisé par des nazes »

Remonté par cette nouvelle règle qu’il juge « con », Pierre Ménès poursuit : « Je ne comprends pas, enfin si, ça me confirme dans ce que je pense depuis le début, c’est que la VAR est un bon outil mais qu’il est utilisé par des nazes. On ne peut pas continuer comme ça. Toutes la semaines, il y a une merde. Alors soit il s’en va, soit on supprime la VAR, soit peut-être – et ce serait la meilleure solution – on la fait utiliser par des gens compétents et qui ne se planquent pas derrière pour éviter de prendre toutes formes de responsabilités parce que là, ça devient vraiment pénible ».

S’il a vu – comme beaucoup – des décisions « en faveur de Marseille » sur l’arbitrage, Pierre Ménès ne remet pas en cause le succès phocéen : « Ce qui ne change pas le fait que Marseille a été bien meilleur que Lyon mais voilà, que Pascal Garibian se réveille trois jours après pour déjuger son arbitre, je trouve ça totalement nul ».


Arnaud Carond

Alexandre Corboz

Journaliste à But! depuis 2008