OM – OL (2-1) : Payet au sommet, Alvaro à la rue… Les Tops et les Flops phocéens de l’Olympico

false

Grâce à un doublé de Dimitri Payet en première période, l’OM a remporté son choc des Olympiques face à l’OL (2-1). Analyse.

LES TOPS :

Dimitri Payet

Il avait ouvert sa bouche avant le match et attaqué son ancien entraîneur Rudi Garcia. Le Réunionnais se devait d’assumer et montrer de l’envie. Auteur du penalty du 1-0 (18e) après six minutes d’attente, Payet a montré qu’il avait les nerfs solides et pas seulement. L’espace d’une soirée, on a revu le joueur qui a fait les belles heures de West Ham et son 2e but, sur un ballon qu’il a lui-même récupéré dans les pieds de Bertrand Traoré, est un modèle du genre.

Maxime Lopez

Aligné dans le trio d’attaque, à la place de Valère Germain, plutôt que dans l’entrejeu, le Minot a répondu présent dans son combat olympique. Au delà du caractère dont il a fait preuve face aux provocations, Lopez a délivré une passe décisive sur le second but de Payet.

Steve Mandanda

Sans doute que l’OM aurait connu une soirée bien plus difficile s’il ne s’était pas interposé dès la 3e minute sur une tentative de Maxwel Cornet. Le « Phénomeno » n’a pas eu pléthore de ballons chauds à se mettre sous les gants mais il a répondu présent quand il le pouvait. Lâché par Alvaro sur la réduction du score de Moussa Dembélé (59e).

LES FLOPS :

Alvaro Gonzalez

Les OM – OL nécessitent des joueurs de caractère. L’Espagnol en est un mais, avec toute son expérience, comment a-t-il pu réaliser un tel début de seconde période ? Fautif sur le but où il laisse passer le ballon croyant avoir été appelé par Mandanda (59e), le joueur prêté par Villarreal l’est à nouveau quelques minutes plus tard commettant l’irréparable sur Moussa Dembélé pour sa première exclusion en Ligue 1 (64e).

Jordan Amavi

Dans sa bataille entre tête de Turcs convalescente face à Bertrand Traoré, l’ancien Niçois a eu beaucoup de mal, souvent dépassé par les percussions du Burkinabé. Il se fait d’ailleurs déposer sur le but lyonnais. Moins fringuant que sur sa dernière sortie face à Lille.

Dario Benedetto

Non seulement l’Argentin ne marque plus mais il devient même difficile pour lui de se créer des situations. Face à Lyon, il s’est surtout distingué par son altercation avec Léo Dubois avant le penalty du 1-0 de Dimitri Payet.

Arnaud Carond