OM : Ouvrard, Ajroudi, Boudjellal… Des indices dangereux pour Eyraud ?

true

Alors que les rumeurs sont nombreuses autour de l’OM, difficile de savoir qui peut tirer intérêt de la situation. Jacques-Henri Eyraud sont en danger.

Entre l’arrivée de Hugues Ouvrard à la tête du secteur administratif de l’OM et les rumeurs autour d’un rachat du club, la situation est particulièrement agitée ces dernières semaines. Forcément, cela jette le flou sur la gestion actuelle du club olympien et c’est justement la question que se pose le journaliste Didier Roustan.

A lire aussi : Tous les articles sur l'OM

Sur la chaîne l’Equipe, Roustan s’interroge et estime notamment que Jacques-Henri Eyraud se trouve dans une posture compliquée. « Il faut savoir à qui profite le crime ? On dit Boudjellal, mais vous ne croyez pas qu’il y a autre chose ? Déjà il y a eu la venue de ce monsieur Hugues Ouvrard, ce n’est pas de rien. C’est quelqu’un de très compétent, il a eu des fonctions très importantes chez Microsoft, je le redis ce n’est pas rien. Quand tu vois que le président actuel de l’Olympique de Marseille ce n’était que le président de Paris Turf. Il m’est revenu que ce Monsieur Ouvrard n’a pas été choisi par Jacques-Henri Eyraud, mais directement par Frank McCourt pour faire du ménage et faire vraiment de l’OM une entreprise. Ce que n’a pas réussi à faire Jacques-Henri Eyraud. Pourquoi tout ce carnaval ? »

Par ailleurs, le journaliste estime que l’arrivée d’Ouvrard pourrait également avoir un effet direct sur les possibles négociations pour la vente. Ce qui réduit encore plus le poids du rôle de l’actuel président marseillais. « Au moment où on parle de ces négociations, ce monsieur arrive et aura peut-être du poids et constituera aussi peut-être un danger pour Monsieur Eyraud, et depuis c’est le chaos avec cette histoire de vente initiée par Mourad Boudjellal, on ne parle que de ça. Je trouve que ça déstabilise l’OM, le club ne sait plus comment faire pour dire qu’il n’est pas à vendre, et on peut le croire, derrière il y a peut-être cela. Peut-être que c’est un écran de fumée pour quelqu’un d’autre derrière ? » Beaucoup de questions qui vont trouver des réponses dans les prochains mois.

Julien Pédebos

Journaliste à But! depuis 2014