OM : pas de prêts, recadrage… Marseille intransigeant avec ses Minots

false

Invité dans le Talk du « Phocéen » lundi, Nasser Larguet, le nouveau directeur du centre de formation de l’OM, a évoqué le projet mis en place… Evoquant un projet bien cadré pour les Minots. Morceaux choisis.

Une intransigeance sur l’état d’esprit

« L’état d’esprit des jeunes a changé ces dernières années, avec des comportements plus individuels. C’est ce que je souhaite changer, en leur faisant comprendre ce que signifie l’institution OM avec ses particularités ».

Porte fermée pour des prêts

« Si les jeunes qui figurent dans le groupe professionnel depuis deux ans ne jouent pas, il faut les prêter. Ceux qui sont là cette année avec les pros sont pour la plupart très jeunes, ce sont des 2000 ou des 2001, ils doivent donc d’abord gagner leur place dans ce groupe ».

Un recadrage nécessaire

« Dernièrement, lors de la trêve internationale, André Villas-Boas a pris sept jeunes à l’entraînement. J’ai assisté à ces séances et je n’étais pas du tout satisfait de leurs productions. Je leur ai dit qu’ils devaient faire beaucoup plus que ça. Ceux qui monteront chez les pros seront ceux qui se montreront dignes de le faire. S’ils ne font pas les efforts, ils ne feront pas une minute avec eux ».

Sur Niels Nkounkou, la prochaine pépite

« On pense qu’il a quelque chose, et maintenant, il doit le montrer sur le terrain avec les pros, avec qui il s’entraîne tous les jours. André (Villas-Boas) n’est pas fou. S’il pense qu’il a le niveau, il le fera jouer. Niels doit maintenant comprendre que c’est l’efficacité qui doit primer, pas seulement son potentiel. Concernant son contrat, c’est une discussion entre ses représentants et les dirigeants ».

Arnaud Carond

Alexandre Corboz

Journaliste à But! depuis 2008