OM : Ravanelli simule encore ?

OM - Mercato : le nouvel appel du pied de Fabrizio Ravanelli

A la recherche d’un entraîneur pour la saison prochaine, l’OM attire forcément les vautours prêts à tout pour gagner un peu de notoriété. Fabrizio Ravanelli fait-il partie de ceux-là ?

« Mon rêve est de devenir un très grand entraîneur et d’entraîner Marseille car Marseille est toujours dans mon cœur ». C’est presque avec un brin de nostalgie que Fabrizio Ravanelli, fantasque attaquant marseillais aux 30 buts en 84 matches de 1997 à 1999, évoquait son envie d’entraîner l’OM en début de semaine à RMC, bien avant que Didier Deschamps n’évoque publiquement son départ. « J’y ai vécu des moments incroyables. J’espère bientôt devenir entraîneur de Marseille, car c’est un club qui me plaît » poursuivant l’attaquant italien sur les ondes de la radio comme pour attirer l’attention en cas d’opportunité. Et la porte s’est justement ouverte quelques jours plus tard.

« Un club gravé dans mon cœur »

Alors, quand Didier Deschamps a annoncé officiellement son départ, il n’en fallait pas plus à l’Italien pour revenir à la charge, bien aidé par une nouvelle approche de la radio française : « Je suis disponible c’est vrai. On ne m’a pas contacté pour le moment et j’espère que tout va s’arranger dans le meilleur des mondes pour l’OM. Ce club est toujours gravé dans mon coeur. J’aimerais dire que je vais entrainer Marseille mais pour le moment je n’en sais rien ». Sauf qu’à l’OM et plus particulièrement en France, il n’a pas laissé qu’un bon souvenir de son passage express.
S’il s’est démarqué en marquant treize buts lors de sa première année, la saison suivante fut beaucoup moins fructueuse en réalisme et en temps de jeu pour lui malgré une finale de Coupe d’Europe perdue face à Parme (3-0). Mais surtout, on retiendra de son aventure phocéenne une grossière simulation face au PSG en 1997 qui donnera la victoire à l’OM au Parc des Princes (2-1). Depuis, son nom est resté gravé dans les mémoires et toute simulation est associée à son image. A tort ?

« Je rêve de Middlesbrough »

En matière de « croche-pieds », Fabrizio Ravanelli n’a semble-t-il pas perdu… la main. Désormais, le natif de Pérouse entraîne l’équipe U13 de la Juventus Turin et promet à une belle carrière avec son diplôme d’entraîneur obtenu en 2008 en terminant premier ex æquo du concours. Si cette solution est peu onéreuse, ce qui pourrait faciliter la transaction et intéressé l’OM, il ne faut pas oublier que « Penna Bianca », comme il est surnommé dans son pays, avait déjà déclaré sa flamme de cette manière en 2010 à… Middlesbrought, club anglais évoluant alors en championship. « C’est mon rêve d’entraîner Middlesbrough et je ferais tout pour le réaliser. J’ai de très beaux souvenirs du club et ça me plairait d’y retourner. J’ai le diplôme et Boro serait le maximum. L’Angleterre est sûrement le bon endroit pour entraîner car les clubs croient en leurs entraîneurs. C’est une hypothèse dont on a déjà parlé à l’époque avec le président Gibson » précisait-il sur le site italien calciomio. On est alors en droit de douter de la sincérité des propos d’un homme qui semble prêt à déclarer tout et son contraire pour faire décoller sa carrière.

Michaël LESCOT