OM, RC Lens : Gervais Martel est surpris des méthodes de Boudjellal

true

Gervais Martel n’est pas un grand fan de l’hypercommunication mise en place par Mourad Boudjellal concernant le rachat de l’OM.

En donnant dans l’hyper-communication alors qu’on est d’ordinaire plus discret vu toutes les clauses de confidentialité, Mourad Boudjellal a un peu mis le bazar avec son projet de rachat de l’OM à Frank McCourt. Une stratégie destinée à mettre la pression sur le Bostonien et à se mettre la Vox Populi dans la poche en agitant le fantasme du Moyen-Orient et plus précisément de l’Arabie Saoudite.

A lire aussi : Tous les articles sur l'OM

« J’y crois à moitié »

Des méthodes qui choquent l’ancien président du RC Lens Gervais Martel, qui s’en est expliqué dans l’émission « On refait le match » ce samedi sur « RTL » : « C’est surprenant. Si on veut racheter l’OM, on se fait discret sur l’opération. McCourt a déjà démenti plusieurs fois la vente éventuelle de l’OM. On ne commence pas à annoncer dans la presse à quel moment ça va être repris. Je suis sidéré de voir tout cela, je me pose beaucoup de questions. Je n’ai pas à juger ce que fait l’ex-président du Rugby Club Toulonnais, mais je suis extrêmement surpris sur la forme et par la façon de communiquer. 700 millions d’euros, ça me semble énorme. J’y crois à moitié ».

L’emblématique patron des Sang et Or ne serait en revanche pas surpris d’un intérêt étranger pour l’OM, lui qui était parvenu à ramener l’azéri Hafiz Mammadov à Lens et était passé proche de la catastrophe : « C’est plus intéressant aujourd’hui d’investir en France qu’il y a six ou sept ans. Des gens peuvent investir sans avoir de culture footballistique, ce qui est un peu embêtant. Nous à Lens on a un investisseur qui s’est tout de suite investi dans le club (Joseph Oughourlian), c’est essentiel. Quand un investisseur se trouve à plusieurs milliers de kilomètres, c’est là que ça peut devenir inquiétant ». Et Martel sait de quoi il parle…