par Benjamin Danet

OM : Tapie, Goethals, Boli et une très savoureuse anecdote

L'ancien président de l'OM, Bernard Tapie, est récemment revenu sur ses relations avec l'entraîneur belge, Raymond Goethals.

Et ça ne manque pas de piquant, la preuve.

On fête, comme vous le savez, les 25 ans de la victoire marseillaise en Ligue des Champions. La seule, encore et toujours, d'un club français. Pour l'occasion, Bernard Tapie, l'ancien président, s'est confié à l'Agence France Presse sur les relations qu'il entretenait avec son entraîneur de l'époque, Raymond Goethals. Et, visiblement, il y avait parfois de vives discussions.

 

Votre Application Android But! Marseille à télécharger gratuitement !

Propos retranscrits par le quotidien l'Equipe. "Des fois je me suis trompé par rapport à Goethals, des fois c'est lui. Quand on a recruté Alen Boksic, il m'a dit : "Ce n'est pas avec ça qu'on va gagner la Coupe d'Europe". Mais quand j'ai décidé de prendre le milieu de terrain espagnol, Martin Vazquez, contre son avis, le fait est que ça n'a pas été une gloire."

Autre échange, tout aussi croustillant, lors de la finale de la Ligue des Champions face au Milan AC. Basile Boli, qui vient de marquer le premier et seul but du match, doit sortir du terrain. Bernard Tapie ne veut pas en entendre parler. "Avec le talkiewalkie, en tribune, j'empêche Goethals de remplacer Boli. Je préfère avoir un Boli diminué que de jouer sans lui. Völler dit à Raymond de sortir Basile mais le Belge lui répond : "Il ne veut pas, l'autre con !"."

Grandes histoires, grand résultat.

L.T.