FC Nantes : Adrien Thomasson et la détermination du FC Nantes dans la course à l’Europe

Le match opposant le FC Nantes à l’ASSE, qui aura lieu demain (17h) s’annonce électrique. En effet, les deux équipes sont engagées dans la course à la 5e place.

Le milieu offensif du FC Nantes,  Adrien Thomasson,  s’est entretenu avec Presse Océan concernant le match crucial à venir face à l’ASSE.

Une course à l’Europe plus présente que jamais dans les têtes 

Il avoue que la rencontre contre l’ASSE est dans tous les esprits depuis un moment. « On ne parle que de Saint-Étienne dans le vestiaire. Pour l’instant, on ne voit pas plus loin. Ça va être un match important. Bien sûr, on regarde le calendrier de nos adversaires mais si on fait les choses bien, on finira à la place que l’on veut être. On a nos chances. »

Le milieu nantais est confiant : tout est possible si l’ensemble de l’effectif reste concentré et fait son maximum à domicile. « On a cinq matches à domicile sur huit. C’est quand même beaucoup, et en plus de ça, contre des adversaires directs. La parcours à domicile va être très important. Il va conditionner notre classement final car c’est là où l’on va pouvoir prendre le plus de point. »

A propos de la 5e place

L’offensif nantais ne sacralise pas la 5e place, et explique que la louper ne serait pas vraiment un drame. Dans son esprit, la 5e place semble plutôt représenter un challenge stimulant. « Ce ne serait pas une grosse déception de ne pas terminer 5e. Si on finit 6e, je ne pense pas que les médias vont dire que c’est une déception. Vous auriez signé pour ça en début de saison… On est ambitieux ». Adrien Thomasson ajoute que certes il y aurait bien évidemment de la déception à ne pas réussir à décrocher la 5e place, mais il relativise. « C’est à partir de la 7e place qu’on serait quand même plus déçus, car on est longtemps restés 5e… »

Un effectif déterminé

« Si on est prêts à supporter la pression ? Bien sûr. » C’est ce qu’affirme le milieu offensif nantais lorsqu’il évoque le mental de son équipe. « Quoi qu’il arrive, il va falloir qu’on reste soudés. Il ne va pas falloir s’emballer si on gagne, ni se démobiliser en cas de résultats défavorables. On sait que les moindres détails, comme la concentration, vont être importants. A nous d’être rigoureux jusqu’à la dernière journée. Sur tout ce qui est important : la technique, la tactique, le physique, la récupération. Si on est prêts à supporter la pression ? Bien sûr». Les Nantais l’ont donc annoncé : ils seront bel et bien prêts physiquement et mentalement à affronter les Verts demain à 17 heures à la Beaujoire.

Charlie COURRENT