par Alexandre Corboz

FC Nantes – ASSE (2-3) : ces motifs d'espoir auxquels les Canaris peuvent s'accrocher

Battu pour la quatrième fois de rang en Ligue 1 à domicile face à l'ASSE (2-3), le FC Nantes n'a pas tout raté ce dimanche à la Beaujoire.

Battu pour la quatrième fois de rang en Ligue 1 à domicile face à l'ASSE (2-3), le FC Nantes n'a pas tout raté ce dimanche à la Beaujoire. Analyse.

Des intentions dans le jeu

Mécontent du visage affiché par son équipe à Bordeaux, Christian Gourcuff a pris de vrais risques dans sa composition d'équipe. Une composition beaucoup plus offensive puisqu'Imran Louza reculait d'un cran pour s'aligner devant la défense aux côtés d'Abdoulaye Touré. Des intentions qu'on a retrouvé dans le jeu pendant 45 minutes. Moins sur la deuxième période même si les Canaris ont mis le feu quelques minutes avant le 3-2 avec une transversale de Pallois (65e) et une frappe de Simon stoppée par Ruffier (66e) ainsi que sur quelques situations sur la fin (77e, 85e).

Le meilleur Ludovic Blas de la saison

Si on l'avait vu brillant lors du festival face au Paris FC (doublé), la recrue phare de l'été 2019 ne tenait pas encore son match référence en Ligue 1. Il y a désormais du mieux pour l'ancien Guingampais. Auteur de l'ouverture du score sur un centre en retrait de Benavente, Blas a également délivré la passe décisive du 2-1. Il est également passé proche du 3-2, sollicitant Stéphane Ruffier sur une jolie frappe enroulée (35e).

Imran Louza intéressant en relayeur

Pas encore décisif en Ligue 1 jusqu'à présent, l'international Espoirs a paradoxalement attendu de redescendre d'un cran et d'être déchargé du rôle de n°10 pour marquer. Une frappe de l'extérieur de la surface, détournée par Mahdi Camara et qui a fait mouche. L'une de ses prestations les plus abouties.

Des Canaris trahis par un manque de rigueur défensif

La volonté de jeu des Nantais a coûté cher sur le plan défensif. Jamais cette saison les Canaris n'ont paru aussi déséquilibré défensivement. Dans les couloirs, Thomas Basila et Charles Traoré ont laissé trop d'espace aux centreurs stéphanois, lesquels se sont régalés sur les deux premiers buts. Si Nicolas Pallois a fait preuve de sa détermination habituelle, Andrei Girotto a, quant à lui, eu plus de mal. Le Brésilien est d'ailleurs très malheureux sur le second but de Denis Bouanga où il prend à contre-pied Alban Lafont (67e). D'une manière générale, on a souvent vu les défenseurs nantais mettre en difficulté leur gardien sur son jeu au pied. Un point à corriger.

Arnaud Carond

Pour résumer

Battu pour la quatrième fois de rang en Ligue 1 à domicile face à l'ASSE (2-3), le FC Nantes n'a pas tout raté ce dimanche à la Beaujoire. Analyse.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.