FC Nantes : Christian Gourcuff n’attend pas monts et merveilles du Mercato

true

En conférence de presse avant Nîmes – Nantes (samedi, 20 heures), Christian Gourcuff a longuement été questionné sur les soucis offensifs… Et le Mercato de janvier.

A lire aussi : Tous les articles sur le FC Nantes

Le point sur l’état des troupes

« Il y a une fatigue qui s’accumule c’est évident mais tout le monde est a priori apte pour samedi. Bien sûr, on adapte les entraînements. Il y a non seulement la période des trois matches mais il y a aussi les cinq mois de compétition à gérer (…) Sur le plan psychologique c’était important de se rassurer. Les deux dernières victoires étaient importantes pour le mental ! »

Le manque de confiance et les sifflets contre Kalifa Coulibaly

« Kalifa fait des efforts ! Il n’y a pas de problème à ce niveau-là. Les relations dans le jeu ne sont pas idéales. Pour moi, ce n’est pas un problème d’efficacité. Je ne juge pas les stats. Ce que je souhaiterais : c’est qu’il arrive à mieux coordonner ses actions avec ses partenaires. Aujourd’hui, son déficit de confiance peut être un obstacle. Il ne faut pas qu’il se bloque (…) On est là pour l’aider, il n’y a pas de remise en cause. Le public est-il trop dur avec lui ? Je n’ai pas du tout le même regard. Je peux être critique dans le jeu, sans doute plus que le public. Maintenant c’est dans la manifestation de la critique que ça se joue. On ne dicte pas le comportement au public. Il réagit en fonction de ses émotions. Il faut savoir surmonter ça ».

Le Mercato d’hiver à venir

« Je n’appréhende pas. Le Mercato d’hiver est particulier. C’est une période d’opportunités. S’il y a une ouverture qui permet de rééquilibrer. Il ne faut pas oublier qu’on a perdu deux joueurs majeurs sur blessure, en plus des pertes de Lucas Lima et de Valentin Rongier en fin de Mercato. Les blessures de Marcus Coco et de Fabio sont un handicap majeur. Donc… Après, cela permet peut-être à d’autres de se révéler. Rééquilibrer le groupe, c’est possible mais il ne faut pas s’attendre à un changement fondamental dans l’effectif (…) Le joueur qui signe en janvier, c’est souvent un joueur qui est en échec ailleurs. Par expérience, j’ai rarement fait un Mercato d’hiver réussi. Les gros départs en janvier, c’est assez rare. Cela peut arriver d’être sollicité sur un joueur mais c’est rare. Après, si le joueur veut partir, cela ne sert à rien de le retenir et cela ne m’intéresse pas de le garder. Ce qui est important c’est que le joueur trouve son compte. Comme ce fut le cas de Valentin (Rongier) cet été ».

Retranscription : compte Twitter du FC Nantes.

Alexandre Corboz

Journaliste à But! depuis 2008