FC Nantes : comment le match du PSG va servir à Elie Youan

true

Elie Youan a pris sa titularisation lors de FC Nantes – PSG comme une chance en or de prendre de l’expérience et combler ses manques.

Avec le forfait de Kalifa Coulibaly mercredi au Parc des Princes, Elie Youan s’est retrouvé titulaire à la pointe de l’attaque du FC Nantes contre le PSG. Un match qui a fait grandir le jeune buteur des Canaris.

Présent en conférence de presse, Youan a confessé son bonheur d’avoir pu apprendre à vitesse grand V sur ce genre d’affiche : « Après ce match contre le PSG, je me sens bien et en forme. J’ai appris beaucoup durant ce match ! C’était un peu bizarre de jouer contre des joueurs avec lesquels je joue sur la Playstation ! On apprend que tous les détails comptent, un placement, un décalage dans le bloc, une passe ratée… Tout se paie cash, surtout contre des joueurs qui peuvent faire la différence sur une prise de balle ou balle au pied. Il faut donc être concentré en permanence. On doit toujours être très rigoureux ».

« Je dois être plus juste encore »

Cette défaite à Paris (0-2) et son opposition face aux monstres Thiago Silva et Marquinhos lui a aussi permis de voir ses principaux nœuds de progression : « Je dois être plus juste encore. Parfois, j’ai des moments d’absence qui me font rater des choses simples alors que je réussis les choses les plus difficiles. Je pense que je dois gommer cela. Je dois jouer sur mes qualités, la prise d’espace, la vitesse, la mobilité et la disponibilité. Si le coach fait appel à moi, je vais essayer de répondre présent du mieux possible ! Je me donne toujours à fond », a glissé celui qui devrait retrouver sa place sur le banc à l’occasion de la réception de Dijon ce week-end.

En attendant, Elie Youan est reparti du Parc des Princes avec des étoiles plein les yeux mais aussi avec un nouveau bagage, presque une carapace : « Le seul moment où j’ai été un peu déconnecté, c’est lors de la reconnaissance du terrain parce que je découvrais le Parc des Princes. Mais dès que le match a commencé, j’étais très concentré. Même pendant la mi-temps, dans le vestiaire, je ne parlais pas beaucoup, je suis resté dans ma bulle. À la fin du match, la petite accolade de Cavani m’a fait plaisir. Ce sont des grands joueurs, c’est vrai mais quand on est sur le terrain, on ne calcule pas ».

Retranscription : compte Twitter du FC Nantes et site de Ouest-France.

Alexandre Corboz

Journaliste à But! depuis 2008