FC Nantes – EXCLU Le titre de 1995 et l’équipe actuelle vus par Jean-Michel Ferri

Aujourd’hui établi dans sa région natale, l’ancien milieu de terrain du FC Nantes Jean-Michel Ferri (46 ans) n’oublie pas ses belles années sous le maillot des Canaris (1989-1998), avec lesquels il a soulevé le fameux trophée de champion en 1995.

But! Nantes : Jean-Michel, que devenez-nous aujourd’hui ?
Jean-Michel FERRI : Je suis négociant en vins dans la région lyonnaise et, en parallèle, je gère un club de football amateur dont je suis le directeur technique, l’entraîneur des seniors et dans lequel on doit créer cette saison une école de foot.

Vous avez donc toujours un pied dans le football : difficile de décrocher ?
On ne peut pas décrocher. Même si on a parfois voulu aller voir ailleurs, la passion pour le football revient très vite ! J’ai pris l’habitude d’entraîner en amateur parce que c’est de là que je viens et c’est toujours une grande joie.

Vous êtes récemment revenu en Loire-Atlantique à l’initiative de Japhet NDoram pour disputer un match amical célébrant les 20 ans du fameux titre de 1995…
Oui, et c’était plein d’émotion. Ce jour-là, on voulait se réunir pour Japhet N’Doram car il le mérite tellement… C’est non seulement un grand joueur mais aussi un grand homme. C’était l’occasion de se retrouver après toutes ces années et de fêter les 20 ans du titre.

Cela faisait longtemps que vous n’étiez pas revenu dans la région ?
Oh oui, au moins une quinzaine d’années ! Dès que j’ai remis les pieds à Nantes, j’ai retrouvé pas mal d’émotion, de sensations. C’est vraiment avec plaisir que je reviendrai !

“Grâce à Michel Der Zakarian, son staff et son équipe, le club a retrouvé une âme”

Quels souvenirs gardez-vous de votre passage à Nantes ?
Plein ! Il y a d’abord mon époque au centre de formation avec Raynald (ndlr : Denoueix) car je n’oublie pas que je suis arrivé à 15 ans au FCN et si j’ai signé mon premier contrat professionnel, c’est grâce à lui. Ensuite, je me souviens de toutes les belles années que j’ai connues avec Coco Suaudeau, couronnées par le titre de 1995.

Que reste-t-il de tout cela, 20 ans après ?
On se rend compte aujourd’hui que l’année qu’on a faite était historique. Un exploit (ndlr : 32 matches consécutifs sans défaite durant la saison 1994-95) qui ne sera sans doute jamais réédité. On n’en avait pas forcément conscience à l’époque mais plus les années passent, plus on s’aperçoit que c’était vraiment une année exceptionnelle.

Le FC Nantes aujourd’hui, c’est moins excitant ?
Oui, ce n’est plus la même chose. Il y a aussi eu ce passage à vide quand le club est descendu en Ligue 2. Mais grâce à Michel (ndlr : Der Zakarian), son staff et son équipe, on a retrouvé une âme même si le classement n’est pas toujours celui qu’on espérait… Cela dit, on aura du mal à retrouver le FC Nantes de 1995 !

Propos recueillis par Charles GUYARD

Retrouvez cet entretien en intégralité dans le dernier numéro de But! Nantes, en kiosques ou sur notre boutique.