par La rédaction

FC Nantes – EXCLU Tac-o-tac avec Waldemar Kita

Arrivée en 2007, l’actuel président-propriétaire des Canaris évoque son FC Nantes…et celui d’avant.

Ses souvenirs depuis qu’il est président

“Le meilleur c’est la montée en L1, bien sûr. Et le plus mauvais, c’est la redescente avec les insultes et tout le reste. On était enfermé ici, on ne pouvait même pas sortir ! Ce n’est pas comme ça que je vois le football.”

Ses souvenirs comme observateur

“J’ai adoré la finale de la Coupe de France face à Paris avec le but de Touré. Et l’ensemble des matches de Coupe d’Europe que les Nantais ont disputé. Ce n’est pas par hasard qu’aujourd’hui encore, et même en étant en L2, on reste parmi les 5 clubs les plus populaires de France.”

Un joueur marquant depuis son arrivée au club

“Je n’ai pas vraiment de nom. Peut-être Klasnic. Mais dans l’état d’esprit, le mental… Il ne parlait pas langue… Je pense qu’on aurait tiré davantage profit de lui… (On lui fait remarquer que Da Rocha figure dans le top 5 d’un sondage proposé aux internautes sur le site de France 3 Pays de la Loire) Je ne le connais peut-être pas assez !”

Un joueur marquant dans l’histoire du club

“Henri Michel. C’est une question de mentalité, d’état d’esprit. Il était complet à tous les niveaux : football et mental. C’était un meneur d’hommes. Je pense qu’il apportait énormément au FCN. Je me demande parfois si ce n’est pas lui qui a créé le climat familial du club.”

Les 70 ans

“Ça représente une histoire connue pas seulement en France mais aussi en Europe voire au-delà car il y a eu de très bons joueurs sud-américains qui sont venus ici. La ville de Nantes, la région est connue grâce au football. Comme cadeau pour ces 70 ans, ce qu’on aimerait c’est la montée ! On essaie de faire tout pour que ça marche.”

Recueilli par Charles GUYARD, à La Jonelière.

Retrouvez cette interview dans But ! Nantes spécial 70 ans actuellement en kiosques.

But! Nantes 356