par julien.demets

FC Nantes - Fernando Aristeguieta : « J’espère avoir la chance de retourner en L1 »

L'ancien attaquant du FC Nantes Fernando Aristeguieta se confie sur ses premières semaines au Red Star.

On a retrouvé le Vénézuélien sur les pelouses de… Ligue 2. Prêté par le FC Nantes, “El Colorado” a donc fait son retour sur les terrains de l’Hexagone avec le Red Star, un club qui pourrait accéder à l’élite à la fin de la saison. Une élite que l’attaquant espère retrouver dans les prochains mois. À Nantes ou ailleurs…

But! Nantes : Fernando, que devenez-vous ?Fernando ARISTEGUIETA : J’ai trouvé un club qui travaille chaque week-end pour gagner des matches. Il est sur une très bonne dynamique de jeu. J’y passe de très bons moments. J’essaie de retrouver le rythme, de jouer un peu plus et d’aider l’équipe à gagner.

Ce que vous avez fait dès votre première apparition avec un but inscrit quelques minutes après votre entrée en jeu, contre Evian Thonon Gaillard (2-2, le 19 février, 27e journée de L2) !Oui, et c’est une très bonne chose pour moi, c’est très important car je suis attaquant et je gagne en confiance en maquant. Je n’avais pas joué depuis le mois d’octobre car c’était la fin du championnat MLS à Philadelphie. Je dois retrouver le rythme, la confiance, et ce but est une bonne chose.

“Les gens peuvent penser que c’est un retour en arrière mais c’est pour regagner en confiance, du temps de jeu et revenir plus fort.”

Est-ce une déception de rejouer en Ligue 2 ?Non. Dans une carrière, il y a des décisions à prendre. Et les gens peuvent penser que c’est un retour en arrière mais c’est pour regagner en confiance, du temps de jeu et revenir plus fort.

Vous aviez été très performant également à votre arrivée à Nantes, alors en Ligue 2 (8 buts en 17 matches). Si on dit que vous êtes plus un bon joueur de Ligue 2, ça vous vexe ?J’ai fait une bonne année 2013 avec Nantes en L2, d’accord, mais je pense que j’ai aussi fait une bonne demi-saison en Ligue 1 où j’ai joué 17 matches de la phase aller devant, avec Filip (ndlr : Djordjevic). Mais il y a eu les blessures et les décisions du coach, et j’ai joué un peu moins au retour (5 matches). D’une manière générale, je pense avoir fait six bons mois de L1 et j’espère avoir la chance d’y retourner.

Ce n’était vraiment pas possible de rester à Nantes cette saison ?Le coach aurait voulu me prendre pour le premier match de l’année en Coupe mais le règlement ne l’a pas permis. La semaine suivante, on m’a demandé de partir, donc je suis parti !

Vous voilà au Red Star, qui est monté sur le podium mi-février grâce à une victoire à Brest. Vous qui avez connu cette situation à Nantes, pensez-vous que le club francilien puisse décrocher la montée ?Pour le moment, on travaille chaque week-end pour gagner les matches et c’est ça le plus important. On ne pense qu’à ça. Mais il y a une bonne dynamique, c’est vrai !

Charles GUYARD

Retrouvez cet entretien et beaucoup d'autres dans le dernier numéro de But! Nantes, disponible en kiosques ou sur notre boutique.

Une But! Nantes