FC Nantes : Kita fragilisé à la tête du club à cause du coronavirus ?

true

Président du FC Nantes depuis 2007, Waldemar Kita ne serait pas si bien loti sur le plan financier à la lumière de la crise sanitaire liée au coronavirus.

L’Équipe consacre une bonne partie de son édition du jour à évoquer l’impact de la crise sanitaire liée au coronavirus sur les clubs de Ligue 1. Ces derniers sont ainsi rangés dans différentes catégories, de ceux qui devraient s’en tirer sans trop de dégâts à ceux pour qui la disette sportive sera catastrophique sur le plan financier. Alors que l’OM et l’ASSE font partie de la catégorie « risques très élevés », le FC Nantes figure quant à lui dans le rayon « risques élevés. » La puissance financière de Waldemar Kita permet au FCN de tenir mais ses deniers personnels ne sont pas illimités.

A lire aussi : Tous les articles sur le FC Nantes

« Kita est fragilisé, estime le quotidien sportif. Il a déjà perdu plus de 100 M€ depuis son rachat du FC Nantes en 2007. En cas de besoin, il sera capable de couvrir les manques à gagner nés de cette crise, mais ses nouvelles activités, dont certaines, qui détiennent Nantes et qui sont établies en Belgique, ne sont guère lisibles. Il est d’ailleurs l’objet d’une enquête pour fraude fiscale. »

Au début de la crise sanitaire en France, le président du FC Nantes avait par ailleurs assuré maintenir les salaires à ses collaborateurs. Comme bon nombre de ses confrères, Kita est depuis passé au chômage partiel.