FC Nantes : la CAN a coûté cher à un lieutenant de Christian Gourcuff

false

Faute d’avoir pu souffler durant l’été, Mehdi Abeid reconnaît avoir eu un coup de mou avec le FC Nantes ces dernières semaines.

A lire aussi : Tous les articles sur le FC Nantes

Arrivé cet été au FC Nantes, Mehdi Abeid n’a pas toujours été régulier avec les Canaris. Lancé en conférence de presse sur sa première partie de saison, l’ancien Dijonnais n’a pas masqué les problèmes qu’il a connu.

« Je pense avoir plutôt bien débuté. Je me sentais bien. Après il y a eu l’enchaînement des matches avec Nantes et la sélection. Au début, je pense que c’était bien. Un peu plus difficile au fur et à mesure. Après, il faut aussi savoir que j’ai eu un été chargé, sans avoir énormément de repos. Peut-être qu’à un certain moment j’ai pu accuser le coup mais, petit à petit, ça va mieux », avance l’intéressé, qui s’est parfois retrouvé sur le banc pour souffler.

Abeid ne regrette rien de son été harassant

Lucide sur sa situation et le poids de la Coupe d’Afrique dans ses difficultés, Abeid ne regrette rien pour autant : « Je sortais d’une saison avec Dijon. Après le barrage, je suis parti direct dans ma préparation pour la CAN. Il n’y a pas eu d’arrêt. C’est la vie d’un footballeur international, c’est comme ça… Je n’ai pas eu beaucoup de récupération durant l’été mais ça valait le coup. On a pu revenir avec la Coupe ».

Malgré tout, Mehdi Abeid reste un élément important aux yeux de Christian Gourcuff. Un coach qui l’a connu chez les Fennecs et qui lui demande de « se réguler ». Un défaut que le milieu nantais reconnaît sans peine : « Je ne suis pas quelqu’un qui se gère. J’ai toujours à cœur d’aider l’équipe et parfois cela se fait au détriment de mon jeu. Le coach a raison sur ça. C’est un point sur lequel je dois travailler. Je sais que j’ai encore une certaine progression sur des détails. J’y travaille chaque jour en visionnant mes matches… »

Alexandre Corboz

Journaliste à But! depuis 2008