FC Nantes : la réaction des Canaris après le dernier rebondissement de l'affaire Sala
par Raphaël Nouet

FC Nantes : la réaction des Canaris après le dernier rebondissement de l'affaire Sala

Cardiff vient de saisir la justice anglaise afin de ne pas avoir à payer au FC Nantes le transfert de l'attaquant argentin, décédé en janvier 2019.

Ce mercredi, L'Equipe révèle que Cardiff a découvert que Mark McKay avait été mandaté, en novembre 2018, sans date précise, par West Ham afin de mener le transfert d'Emiliano Sala, décédé en janvier 2019 dans un accident d'avion. Ce mandat a été paraphé par David Sullivan, vice-président du club de Premier League. Problème, le FC Nantes a également mandaté, durant le même mois, la société Mercato Sports Ltd, pour vendre le buteur argentin. Cette entreprise appartient à... Mark McKay !

Cette pratique du double mandat est proscrite. "Cette découverte est une avancée importante dans le dossier, affirme Me Antoine Vey, avocat français de Cardiff auprès de l'Equipe. Elle conforte Cardiff dans l'idée que le transfert de Sala a résulté d'une série de manoeuvres frauduleuses. Elles ont eu des conséquences sur le plan contractuel mais aussi pénal."

Le quotidien gratuit 20 Minutes a recueilli la réaction d'un dirigeant du FC Nantes au sujet de cette triste affaire, qui n'en finit pas : "Cela devient pathétique. On ne compte plus les pseudo-rebondissements avec Cardiff. Ils ont pourtant été tous démentis par les faits. Il ne faut pas oublier que la FIFA a par exemple donné raison à Nantes et demandé à Cardiff de régler une partie du transfert. (Le double mandat) ne concerne en rien le FCN et nous n’avons aucune information à ce sujet. Et si cela se révélait exact, cela affecterait le mandat, mais pas du tout le transfert. C’est une nouvelle tentative de manipulation de Cardiff".