FC Nantes : la star, le pari, le couac… Bilan du Mercato animé des Canaris

Commencé alors que Vahid Halilhodzic était encore l’entraîneur des Canaris, le Mercato du FC Nantes a connu plusieurs virages … Pour finalement jouer les prolongations avec Valentin Rongier. Focus sur un été mouvementé.

Tous les mouvements :

Arrivées : Ngom (AS Nancy-Lorraine, rp.), A.Ba (AS Nancy-Lorraine), Wague (Udinese), Appiah (RSC Anderlecht), Ndilu (Stade Lavallois), Abeid (Dijon FCO, fc.), Petric (EA Guingamp, fc.), Coco (EA Guingamp), Blas (EA Guingamp, p.), Lafont (Fiorentina, p.), M.Simon (UD Levante, p.), C.Benavente (Pyramids FC, p.).

Montant des achats : 14,25 M€

Départs : Mance (Ojisek, rp.), Waris (FC Porto, rp.), Ié (LOSC, rp.), Boschilia (AS Monaco, rp.), Eysseric (Fiorentina, rp.), Djidji (Torino, td.), Rongier (Olympique de Marseille), D.Carlos (FC Séville), Ngom (SM Caen), L.Lima (Al Ahli SC), Kwateng (Girondins de Bordeaux, fc.), Tatarusanu (Olympique Lyonnais, fc.), Limbombé (Standard de Liège, p.), Evangelista (Vitoria Guimaraes, p.), A.Ba (Aris Salonique, p.), Dupé (Clermont-Foot, p.), Braat (Chamois Niortais, p.), Kolo Muani (US Boulogne, p.).

Montant des ventes : 40 M€

Balance transferts : + 25,75 M€ (chiffres Transfermarkt.de)

La star du Mercato : Alban Lafont

Si le plus gros investissement estival du FCN porte sur la venue de Ludovic Blas (EA Guingamp) dans les dernières heures du Mercato, c’est surtout la venue d’Alban Lafont qui fait office de tête d’affiche de l’été dans la Cité des Ducs. Présenté comme le futur de l’équipe de France à ses débuts à 16 ans au Toulouse FC, rapidement numéro 1 dans un club étranger (Fiorentina), Lafont est revenu dans l’Hexagone se relancer, lui qui voyait son statut se fragiliser en Italie. Agé de seulement 20 ans et prêté pour deux saisons, l’ex-Pitchoune a encore l’avenir devant lui…

Le pari du Mercato : Christian Benavente

Présenté comme une pépite quand il défendait les couleurs de la Castilla du Real Madrid, le Péruvien a dû s’exiler comme beaucoup de ses partenaires de la formation. C’est en Belgique, du côté de Charleroi qu’il a éclos (29 buts, 10 passes en 102 matches) avant de croiser la route de Mogi Bayat et de partir se perdre en Egypte. La relance de ce numéro 10 est clairement attendu dans son pays d’origine. Pour l’instant, Christian Gourcuff ne lui a pas encore donné sa chance, lui préférant la pépite Imran Louza.

Le couac du Mercato : la non-venue d’Adrien Trebel

En ce début de saison, Christian Gourcuff dispose d’un effectif plutôt déséquilibré au FC Nantes. Il lui manque plusieurs doublures : derrière Charles Traoré à gauche de la défense, un quatrième central non sorti du centre de formation ainsi qu’un remplaçant à Kalifa Coulibaly … Mais il y a surtout un trou dans son onze titulaire avec le départ de Valentin Rongier à l’OM au lendemain du Mercato. Son remplaçant naturel était Adrien Trebel (RSC Anderlecht) mais le deal n’a pu se faire au grand dam de Waldemar Kita qui s’en est plaint dans L’Equipe : « C’était le garçon qu’on souhaitait absolument prendre. On n’a pas pu à cause de Marseille. C’est la raison pour laquelle on a ajouté aujourd’hui des indemnités de pénalité. C’est un gros problème. Aujourd’hui, ils utilisent leur joker. Ça ne me dérange pas. En revanche, nous ne pouvons plus prendre Trebel. »

La phrase :

« On aurait pu faire beaucoup mieux si Vahid n’était pas parti, ou s’il était parti plus tôt pour qu’on s’organise différemment. Ceux qui pensent que je ne sais pas vendre ne me connaissent pas quand il s’agit de défendre les intérêts de mon club »

Waldemar Kita, le 7 septembre dernier dans « Ouest-France ».

Le chiffre à retenir : 2

L’argent du transfert du regretté Emiliano Sala à Cardiff City (17 M€) n’ayant pas été versé et faisant l’objet d’une bataille juridique devant la FIFA, le FC Nantes a réalisé les deux plus belles ventes de son histoire cet été avec les transferts de Diego Carlos au FC Séville pour 15 M€ et celui de Valentin Rongier à l’OM pour 13 M€ (+4 de bonus). Jamais depuis son arrivée aux commandes du club il y a 12 ans, Waldemar Kita n’avait réalisé un été aussi fructueux…

Note artistique : 10/20

Disons simplement qu’en prenant la main sur le Mercato en compagnie de l’agent belge Mogi Bayat, Franck Kita s’est surtout attelé à limiter la casse. Entre de nombreux joueurs en fin de prêt (Waris, Boschilia, Eysseric, Ié, etc.), des joueurs en fin de contrat ne souhaitant pas poursuivre au club (Tatarusanu, Kwateng, etc.) et des joueurs en fin de cycle ayant réclamé et obtenu un départ (D.Carlos, L.Lima, Dupé, Rongier), il fallait reconstruire la Maison jaune. L’édifice est certes incomplet avec des manques à certains postes (latéral gauche, défenseur central, milieu, attaquant) mais le FCN a cette fois-ci joué la sécurité en arrachant les signatures d’excellents joueurs de Ligue 1 (Abeid, Blas, Coco, Lafont) et de quelques paris étrangers (Simon, Benavente). Les résultats seront le révélateur de cette politique à risques.

Alexandre CORBOZ