FC Nantes : la vérité éclate dans le dossier Yoann Court

false

Dans des propos accordés à Ouest-France, le directeur sportif du Stade Brestois en dit plus sur le dossier Yoann Court, suivi par le FC Nantes.

Il y a quelques jours, alors que le Mercato commençait à battre son plein, une rumeur évoquait l’intérêt du FC Nantes pour l’attaquant du Stade Brestois, Yoann Court, en fin de contrat dans le Finistère. Ce dernier, qui s’exprime dans les colonnes de Ouest-France, donne sa version des faits sur la fin de l’histoire avec le SB29. Sans donner, par ailleurs, le moindre nom d’un club avec qui il aurait échangé ces dernières semaines.

A lire aussi : Tous les articles sur le FC Nantes

En revanche, le directeur sportif du club breton, Grégory Lorenzi, va beaucoup plus loin. Glissant au passage que le contact le plus avancé pour Court était avec un club de Ligue 2 et non de L1. Aucune trace du FC Nantes…

« Un président de club de Ligue 2 avec qui Yoann est en discussion me téléphone, et me dit qu’il y a une surenchère avec son agent »

« J’ai reçu Yoann le 19 mai, il m’a dit que sa priorité était de rester à Brest, que sa famille se plaisait bien ici. Le lendemain, je lui ai fait une première proposition. Il m’a téléphoné pour me dire qu’il souhaitait avoir un peu plus, je lui ai transmis une nouvelle proposition quelques jours plus tard. Je lui ai dit que c’était la dernière. Pourquoi je donnerais plus à Yoann Court qu’à Gaëtan Charbonnier ou Gautier Larsonneur ? C’est l’intérêt du club qui doit primer.

Ensuite, qu’est-ce que j’apprends ? Un président de club de Ligue 2 avec qui Yoann est en discussion me téléphone, et me dit qu’il y a une surenchère avec son agent, pour essayer d’aller au plus haut… J’apprends qu’il dit à ce club : « Si vous me donnez la même chose que Brest, je préfère venir chez vous(…) Pour moi, le plus important, ce sont les intérêts du club. On gardera un bon souvenir de lui, il était de la montée en Ligue 1, il a aussi contribué au maintien. »