FC Nantes : le business model de Waldemar Kita pointé du doigt

true

Un compte Twitter assure, schéma à l’appui, que Waldemar Kita récupère de l’argent sur certains transferts douteux du FC Nantes.

Dans un thread consacré au FC Nantes, le compte Twitter Financial Footballers a porté de lourdes accusations à l’encontre de Waldemar Kita. Le président du FC Nantes aurait ainsi récupéré plus de 16 M€ via des transactions qualifiées de « douteuses », mettant en scène l’agent Mogi Bayat.

Financial Footballers assure que les montants sortent directement du FC Nantes pour aller dans les poches de la holding Flava Groupe, détenue par Kita. Tous les recrutements douteux évoqués concernent des joueurs arrivés de Belgique, où Bayat a ses entrées à peu près dans tous les clubs (El Ghanassy, Limbombé, Gillet, Coulibaly).

Le compte Twitter fait un parallèle avec la baisse du nombre d’abonnés à la Beaujoire et conclue : « En 2019, le club a à la fois enregistré un profit record sur les transferts et une baisse considérable du nombre d’abonnés à la Beaujoire. Alors que les flux financiers importants remontent dans la holding belge et que Kita se régale, les supporters restent sur leur faim ».