FC Nantes : les Canaris vont se couper du monde à Annecy

true

Crise du coronavirus oblige, le FC Nantes fera l’intégralité de son stage à Annecy à huis clos. Une première pour le périple haut-savoyard.

Comme chaque année, le FC Nantes part en stage du côté d’Annecy (Haute-Savoie). Un moment important de la préparation pour les Canaris dans une ville chère à Waldemar Kita. Si divers entraîneurs se sont succédés au FCN, cette date est plus ou moins imposée dans le calendrier. Cette année, du fait de la crise sanitaire du Covid-19, les hommes de Christian Gourcuff ont vu leur départ un peu retardé. Ce n’est qu’à compter de lundi et jusqu’au 18 juillet que Nantes prendra ses quartiers du côté d’Annecy-le-Vieux… Et il y a quelques nouveautés.

A lire aussi : Tous les articles sur le FC Nantes

Les joueurs interdits de contact avec les supporters locaux

En effet, comme le rapporte « Presse Océan » et du fait du contexte sanitaire délicat en France, tous les entraînements (2 par jours pendant 4 jours avec la traditionnelle montée du col de la Forclaz le mercredi) seront à huis-clos. Les joueurs ne seront pas autorisés à faire des photos, à signer des autographes ou à être en contact avec des personnes extérieures au groupe professionnel. Une première dans le cadre feutré et détendu annécien où les badauds appréciaient de s’arrêter le long de la main courante assister aux séances des Canaris.

Pour ce stage de travail, Christian Gourcuff a convoqué 30 joueurs et a précisé ce qu’il attend de ces quelques jours d’oxygénation : « Après les 15 premiers jours, nous avons réalisé une première phase de construction du collectif avec des bases théoriques, nous allons prolonger ça durant le stage. Après il y aura des matches amicaux avec des aspects plus spécifiques où on travaillera les associations et les complicités. Mais le stage reste intégré à la première phase ponctuée d’un premier match amical contre l’équipe suisse de Nyon (samedi 18 juillet), ce sera juste une remise en route pour les joueurs. C’est plus sympa pour eux de jouer contre une équipe plutôt que de faire des oppositions. On en sera à la 5e semaine, on ne sera plus dans la recherche du volume, on va s’orienter vers un travail plus spécifique avec une augmentation de l’intensité ».

Alexandre Corboz

Journaliste à But! depuis 2008