FC Nantes – Mercato : Gourcuff s’occupe… En préparant le recrutement

true

Christian Gourcuff a expliqué sa manière de vivre le confinement, lui qui prépare déjà le recrutement estival du FC Nantes.

Comme tous les entraîneurs de Ligue 1, Christian Gourcuff (FC Nantes) est aujourd’hui confiné chez lui et attend, avec beaucoup d’incertitude, la fin de la pandémie de coronavirus. Dans une pastille sur le compte Twitter de « beIN Sports », le technicien breton a répondu aux questions de la journaliste Margot Dumont.

A lire aussi : Tous les articles sur le FC Nantes

Pour Gourcuff, l’adaptation est nécessaire : « Il faut vivre cette situation de la manière la plus intelligente possible », a-t-il martelé. En cette période, le coach du FCN prend du recul, laissant le suivi à distance des joueurs à son préparateur physique Cyril Moine et au staff médical en lien quotidien avec les joueurs : « C’est difficile même si on prend le temps de regarder des matches ou de faire ce dont on n’a pas le temps de faire lors d’une période « normale ». Le plus déstabilisant finalement, c’est de ne pas connaître les délais ».

«  Ce sont des choses qu’on ne peut pas faire lors des semaines traditionnelles »

Peu en lien avec les joueurs (« Je ne vais pas appeler les garçons tous les jours. Il faut être intelligent dans la gestion mais garder le contact évidemment »), Christian Gourcuff profite de la trêve forcée pour anticiper l’été : « Je ne regarde pas non plus des matches à longueur de temps mais on en s’en inspire, notamment pour le recrutement, en prenant un maximum d’informations. Ce sont des choses qu’on ne peut pas faire lors des semaines traditionnelles. Je prends également le temps de classer mes séances d’entraînement. De toute manière, il y a toujours un travail à faire, dans la recherche et dans la réflexion ».

Enfin, l’ancien entraîneur de Lorient et de Rennes a donné une position claire sur cette saison : il faut la finir coûte que coûte : « La vie va reprendre à un moment donné et la prolongation de la saison serait logique. Maintenant, en imaginant reprendre début mai, il sera possible de terminer au mois de juin. Si on va au-delà de ce mois, la question des contrats interviendra car ces derniers s’arrêtent le 30 juin. On doit être capable de s’adapter. La décision de la FIFA est positive et dans cette situation particulière et le bon sens s’impose donc ça, c’est tout de même rassurant ».

Alexandre Corboz

Journaliste à But! depuis 2008