FC Nantes – Mercato : Kita traîne un boulet tentaculaire pour recruter 

true

Waldemar Kita aimerait bien recruter en conséquence à chaque période de transferts. Problème : son propre mode de fonctionnement au FC Nantes le met à la marge.

Waldemar Kita sait qu’il n’est pas aimé par une frange des supporters du FC Nantes. Le président des Canaris continue pourtant d’avancer en compagnie de son fils Franck et de son ego de chef d’entreprise méritant. 

A lire aussi : Tous les articles sur le FC Nantes

L’homme d’affaires franco-polonais a aussi su avec le temps tisser une organisation dans laquelle il est à l’aise concernant la gestion des transferts. Dans le giron du club nantais, on sait ainsi que ce sont les agents qui font la pluie et la beau temps chez les Canaris. Le tentaculaire Mogi Bayat, officieusement, contrôle ainsi une partie des mouvements dans le sens des départs et des arrivées. 

« Le FC Nantes ? Les agents contrôlent »

Romain Molina, dans un élan de dégoût rare, n’a ainsi pas hésité à inclure le FC Nantes dans la liste des clubs de L1 qui ne trouvaient plus grâce à ses yeux en raison de leur fonctionnement trop éloigné des règles. « Quel monde de me***. Bordeaux, ça pille le club. Monaco, c’est un sketch. Lille, ça pense qu’à taper des ronds, a twetté le journaliste indépendant. Lyon, faut flatter le président pour être écouté. Paris, t’as Leonardo qui place ses agents. Nantes, les agents qui contrôlent. C’est jamais le foot en premier… »