FC Nantes – Mercato : les Canaris sauvés de la faillite grâce à Moses Simon ?

true

Même si le FC Nantes va se retrouver dans une situation économique précaire avec la crise du coronavirus, l’achat de Moses Simon est nécessaire. Explications.

Comme indiqué par « Le Parisien / Aujourd’hui en France », le FC Nantes fait aujourd’hui partie des clubs les plus en danger face à la crise sanitaire (et économique) du coronavirus. En effet, faute de revenus (droits TV, billeterie), le club ligérien vit aujourd’hui sur ses économies… Et rien n’indique que Waldemar Kita poursuivra très longtemps son investissement à pertes.

A lire aussi : Tous les articles sur le FC Nantes

S’il n’est pas parmi les présidents les moins bien lotis de Ligue 1, l’homme d’affaires franco-polonais n’est pas non plus milliardaire, lui qui avait fait fortune avec la vente de sa société Corneal en 2006 pour 170 M€ et qui a déjà englouti plus de 80 M€ dans les finances du FCN depuis son arrivée au club.

Moses Simon, un investissement à rentabilité immédiate

Pour rééquilibrer ses finances, le FC Nantes peut toutefois compter sur … Moses Simon (24 ans). Si valider le recrutement de l’ailier nigérian représente un investissement immédiat de 5 M€ à payer à Levante, les Canaris peuvent l’acheter pour mieux le vendre lors du prochain Mercato. Son option d’achat étant fixé à 5 M€, ce prix est figé pour Nantes. Mais la cote du Super Eagle est aujourd’hui supérieure.

Si, avant la crise du Covid-19, le FC Nantes pouvait espérer entre 15 et 20 M€ pour Simon, son prix est un peu retombé depuis. Malgré tout, l’ancien joueur de la Gantoise pourrait rapporter entre 8 et 10 M€ à minima. Un bon coup à faire…