FC Nantes – Mercato : les deux coups tordus du Stade Rennais pour Pedro Henrique

Le quotidien Presse-Océan tente ce mardi de démêler le vrai du faux dans le transfert avorté de Pedro Henrique vers le FC Nantes au mercato.

On peut s’attendre à ce que les dirigeants du FC Nantes essuient quelques critiques après l’échec de l’arrivée de Pedro Henrique. Ce n’est en effet par la première fois qu’une recrue s’échappe au dernier moment (Islam Slimani, Andrej Thomsen, Lasse Nielsen…). Pourtant, cette fois, il semble bien que les Canaris aient été victimes de deux revirements imprévisibles de la part du Stade Rennais, comme l’explique le quotidien Presse-Océan.

Rennes voulait l’argent tout de suite

La lourde défaite concédée par le club breton dimanche à Bordeaux (4-0, 23e journée de L1) aurait conduit son président René Ruello à réclamer un transfert de l’ailier brésilien plutôt qu’un prêt. Afin d’avoir d’un peu plus d’argent pour renforcer son équipe ? Ce n’est pas impossible. Toujours est-il que le président nantais Waldemar Kita aurait eu du mal à débourser entre 1,7 et 2 millions d’euros pour Pedro Henrique après avoir refusé d’en faire autant pour Jimmy Cabot, au potentiel supérieur.

Nantes rate Pedro Henrique… à cause du succès à Troyes ?

Le SRFC ne lui laissera de toute façon pas le choix en mettant fin aux discussions lundi matin. La raison de cette seconde volte-face ? Pour Presse-Océan, les dirigeants rennais ont peut-être voulu éviter de renforcer un concurrent pour les places européennes, le FC Nantes se retrouvant, après son succès à Troyes (1-0) samedi, à deux points seulement des hommes de Rolland Courbis. Et voilà comment les résultats du weekend ont peut-être plombé le transfert de Pedro Henrique.