FC Nantes – Mercato : Pape Diouf a permis un coup historique au FCN

true

Pape Diouf s’est éteint des suites du coronavirus à l’âge de 68 ans. L’ancien président de l’OM était un proche de Sylvain Armand (39 ans), ancien défenseur du FC Nantes.

Pape Diouf s’en est allé, emporté par le coronavirus, et laissera un grand vide chez tous les amoureux du ballon rond. L’ancien président de l’OM, âgé de 68 ans, fut un homme très apprécié dans le milieu, notamment de par sa proximité avec les joueurs. Ce fut le cas de Sylvain Armand, dont il fut l’agent à ses premiers pas dans le monde professionnel. À l’époque, le dirigeant du Stade Rennais venait à peine de poser ses valises au FC Nantes en 2000.  Et Diouf n’est pas étranger à son arrivée et sa longévité à la Maison Jaune (jusqu’en 2004). 

A lire aussi : Tous les articles sur le FC Nantes

« Nous avions une très forte relation pendant toutes les années où il était à mes côtés, à partir de 1999 et jusqu’à ce qu’il prenne la présidence de l’OM. C’est à ce moment-là que Pape Diouf a été obligé de se séparer de son métier d’agent. C’est lui qui m’a lancé, qui m’a fait faire les bons choix, qui m’a bien conseillé et qui m’a aussi dit de prendre mon temps, assure Armand dans Ouest France. Par moments, je voulais aller un peu vite. Le fait de partir de Nantes peut-être un peu tôt, lui ne voulait pas. C’est lui qui, financièrement, sur les contrats, m’a invité à gagner moins pour gagner plus par la suite. Il m’a parfaitement conseillé au début de ma carrière, il m’a cadré. »

« Pape me raisonnait, notamment sur les premiers gros achats d’appartements, de voitures… Il était souvent là, il regardait tout, il voulait tout savoir pour m’accompagner au mieux dans la vie extérieure, poursuit Armand avec nostalgie. Il m’a toujours conseillé, de partir au FC Nantes parce que c’était un club familial, qui me correspondait, d’attendre ensuite la quatrième année avant de partir pour être assez mûr… On apprend beaucoup de ces maîtres-là. »