FC Nantes : Pourquoi il faut croire au nouvel entraîneur, Philippe Mao

Demain soir, à Guingamp, Philippe Mao sera sur le banc de touche du FC Nantes, successeur de René Girard. Grande première pour cet éternel homme de l’ombre.

Sur le terrain de Guingamp, demain soir, tous les projecteurs seront braqués sur lui. Avant et pendant le match. Pas vraiment une habitude pour Philippe Mao, 48 ans, dont près de 20 passés dans un relatif anonymat. Le foot professionnel, ses strass, ses paillettes et ses égos démesurés, il n’a jamais connu. Le Quimpérois qu’il est a tout d’abord débuté comme entraîneur à Angers, au sein du club de la Vaillante, en 1996. Place ensuite à Bressuire, puis au SCO d’Angers en 2000 où on apprécie son travail de formateur, notamment avec les U19 du club angevin. Arès un long bail au SCO, le Football Club de Nantes finit de convaincre Philippe Mao de rejoindre la Jonelière. Sa mission ? Toujours la même, à savoir la gestion des U19 et obtenir des résultats significatifs. Ce qu’il réussit parfaitement à faire, en parvenant notamment en finale du championnat de France en 2013.

Raison de plus pour que le club nantais lui confie les rênes de l’équipe réserve à l’été 2014, afin d’assurer la succession de Loïc Amisse. Au travers d’un portrait qui lui est consacré, le quotidien Ouest-France a donné la parole à ceux qui ont côtoyé Philippe Mao depuis près de vingt ans. Instructif. « S’il y avait quelqu’un qui s’imposait pour prendre l’intérim, c’est bien Philippe, estime ainsi Anthony Saulnier, ex-entraîneur des gardiens du centre de formation, aujourd’hui au Paris Football Club. Il connaît parfaitement le fonctionnement du club, les joueurs post-formation qui sont dans le groupe pro. Il n’arrive pas dans l’inconnu. Et puis je pense qu’il a la capacité à amener cette énergie qui le caractérise, sa personnalité. »

Autre personne interrogée, le père de Philippe Mao. Marcel, ancien conseiller technique régional de la Ligue Atlantique, à qui les supporters du FC Nantes doivent beaucoup. Pour quelle raison ? C’est lui, tout simplement, qui a découvert Japhet N’Doram, Christian Karembeu et Antoine Kombouaré. Preuve que chez les Mao, on détient une certaine idée du beau football.

L.T.

TÉLÉCHARGEZ VOTRE APPLICATION 100% FC NANTES.

La version IOS (iPhone) est disponible sur l’App Store

La version Android (Samsung) est disponible sur Google Play