FC Nantes : Raynald Denoueix refuse de juger les Canaris d’aujourd’hui

true

A l’occasion d’un entretien à So Foot, Raynald Denoueix a évoqué l’élan de solidarité derrière lui… Ainsi que le présent du FC Nantes.

Il y a quelques jours, Raynald Denoueix a fait le buzz à l’insu de son plein gré, en voulant faire preuve de générosité et en offrant sa médaille à une vente aux enchères organisée par le handballeur Cyril Dumoulin. Le geste du coach de l’équipe du FC Nantes de 2001 a profondément touché l’opinion publique au point où les supporters se sont cotisés par la payer et la lui rendre.

A lire aussi : Tous les articles sur le FC Nantes

« Je n’ai pas le droit de me prononcer là-dessus »

Interrogé par « So Foot », Denoueix s’est dit profondément touché par le geste mais également très embarrassé : « C’est quelque chose qui me gêne énormément. J’ai du mal à accepter que l’on veuille me rendre un objet que j’ai donné (…) Il faudrait qu’elle soit exposée dans un endroit symbolique ». Conscient de la nostalgie que les Canaris suscitent encore chez les fans (« Aujourd’hui, on retrouve encore des mecs pour qui Saupin, c’est La Mecque ! »), le plus fidèle disciple de Jean-Claude Suaudeau se refuse cependant à critiquer la direction prise par le FCN sous Waldemar Kita. Une direction qui suscite un profond rejet au sein de l’opinion publique locale.

« Je n’ai pas le droit de me prononcer là-dessus ! Je n’ai pas de jugements à porter sur l’évolution du club. Le foot a changé, il faut le prendre en compte, mais je ne suis pas à l’intérieur pour voir ce qu’il se passe. Je suis tout cela de loin, et je vois que ce sont souvent les plus costauds financièrement qui sont tout en haut. Bref, je ne suis plus dedans, donc je me tais », a-t-il lâché. Humilité jusqu’au bout des ongles…