FC Nantes : reprise du foot, huis-clos, récession… Les positions fortes de Gourcuff

true

Confiné chez lui dans le Morbihan, Christian Gourcuff fêtait ses 65 ans ce dimanche. L’occasion pour le coach du FC Nantes de donner sa vision de la reprise et de parler d’argent. Morceaux choisis de son interview à « Ouest-France ».

Sur la reprise du football

« La priorité des priorités est la sortie de cette grave crise sanitaire. Ensuite, si le championnat peut reprendre, même en finissant tard, ce sera une bonne chose. Sportivement, pour des raisons d’équité, c’est une évidence que le championnat doit aller à son terme ».

A lire aussi : Tous les articles sur le FC Nantes

Sur le risque d’un foot à huis clos

« Si le foot reprend, j’espère simplement que les matches ne se joueront pas à huis clos, car pour moi, le huis clos est une aberration. Malheureusement, on va sans doute se diriger vers cela, car le foot est avant tout régi par l’argent ».

Sur l’économie du football

« Les clubs qui vivent au-dessus de leurs moyens, sur l’endettement et l’argent virtuel, ceux qui spéculent, avec parfois des investisseurs étrangers sans de vraies garanties bancaires, sont fragilisés. Ceux qui s’en sortiront seront ceux qui ont une gestion réaliste et non spéculative ».

Sur la récession à venir

« Si le monde du foot diminue son train de vie de 50 %, voire plus, ce ne sera pas un problème. Ce n’est pas parce qu’un joueur gagnera moins d’argent qu’il jouera moins bien au football. Mais je ne suis vraiment pas sûr que cela se produise. Il est trop tôt et nous manquons d’éléments pour le dire ».

Sur la baisse des salaires décidées dans les grands clubs

« Je trouve cela assez logique. Après, on va peut-être se retrouver face à des aspects juridiques, avec des recours éventuels. Mais il faut considérer que la période est exceptionnelle. Ce n’est pas un souci pour moi ».