FC Nantes : Waldemar Kita met un petit tacle à Jean-Michel Aulas

true

Le président du FC Nantes apprécie moyennement les recours tentés par ses holomogues de l’OL et de l’Amiens SC. Il réclame l’union sacrée.

Dans l’interview accordée à Europe 1, Waldemar Kita a expliqué comment il avait enterré la hache de guerre avec la ministre des Sports, Roxana Maracineanu. A qui il a d’ailleurs suggéré un contact direct avec les présidents de clubs de L1 pour tenter de trouver une sortie positive à la crise dans laquelle le football est plongé.

Mais le président du FC Nantes a aussi collé un petit tacle à ses collègues Jean-Michel Aulas (OL) et Bernard Joannin (Amiens), qui mènent des actions pour faire annuler la fin de saison prématurée de la L1 : « Je comprends qu’ils aient un intérêt personnel. C’est humain, mais moi je défends l’intérêt du football, pas mon club ».

« Quand on est dans le Conseil d’administration de la LFP, on doit penser au football français et pas à son club. Je pense que le vote a été fait, que la loi ne permet pas d’être à 22 club. Si j’avais pensé à mon club, j’aurais demandé l’arrêt à la 19e journée, Nantes était 5e et donc européen. »