Nîmes – FC Nantes (1-0) : Valentin Rongier refuse de s’inquiéter

FC Nantes : Valentin Rongier crie à une injustice à Toulouse

Battu pour la deuxième fois d’affilée en championnat, à Nîmes (0-1) cette fois, le FC Nantes inquiète. Valentin Rongier, lui, refuse de céder à la panique.

Deuxième défaite 0-1 en quatre jours pour le FC Nantes. Mais pour Valentin Rongier, celle de ce soir à Nîmes est plus frustrante encore que celle concédée contre Rennes dans le derby à la Beaujoire car les Canaris ont dominé leurs adversaires aux Costières. Pour le capitaine du FCN, la roue devrait rapidement tourner.

« C’est une défaite, on prend zéro point. On savait à la mi-temps qu’il ne fallait pas prendre de but pour espérer encore quelque chose. L’expulsion de Kalifa Coulibaly (à la 45e) est le tournant du match. On a été performant malgré du déchet technique jusqu’à son expulsion. On avait su se créer des situations intéressantes. »

« À 11 contre 11, on aurait gagné ce match, on avait la maîtrise du jeu, le match en main. Après, on ne peut pas dire que Nantes ait été malheureux. On a dit qu’on n’avait pas de réussite à Rennes. On peut dire ce soir la même chose face à Nîmes, mais on a eu des opportunités. Au final c’est une défaite. Dans les vestiaires, Valid (Halhilodzic) ne s’est pas exprimé. On était venu pour gagner. »

« On est muet en terme de comptabilité, mais pas muet en terme de jeu. On a été performant, on a juste manqué de réussite. Que ce soit à Rennes ou ce soir face à Nîmes, tout n’est pas à jeter dans le contenu que l’on a réussi à montrer sur nos deux derniers matches. Loin de là. »

R.N.