par Alexandre Corboz

Sannois Saint-Gratien – FC Nantes (0-1) : les 3 choses à retenir de la qualification des Canaris

Grâce à une réalisation de Kalifa Coulibaly, le FC Nantes a battu l'Entente SSG (National 1) ce samedi après-midi au stade Michel Hidalgo (1-0).

Grâce à une réalisation de Kalifa Coulibaly, le FC Nantes a battu l'Entente SSG (National 1) ce samedi après-midi au stade Michel Hidalgo (1-0). Ce qu'il faut retenir.

Nantes a dominé, quelques satisfactions à noter

Comme face à l'AS Saint-Etienne, les Canaris ont dominé les débats. Comme contre les Verts en semaine, les hommes de Vahid Halilhodzic ont manqué de tranchant dans la zone de vérité. Pour sa première en défense centrale, Edgar Ié a passé une après-midi relativement tranquille. Auteur d'une belle première période, Imran Louza a laissé transparaitre de belles promesses. Libéré de sa tâche défensive par un Charles Traoré qui monte en puissance en ce début d'année, Lucas Lima a apporté quantité de centres dans son rôle d'ailier gauche.

Kalifa Coulibaly marque des points en attendant Mance

En attendant de voir à l’œuvre la recrue de Vahid Antonio Mance, c'est Kalifa Coulibaly qui s'affiche à la pointe de l'attaque des Canaris. Très présent dans la surface face à Sannois, pas toujours très adroit dans le dernier geste, le colosse malien (1m97) a au moins eu le mérite d'inscrire le but victorieux. L'ancien joueur de la Gantoise aura un vrai rôle à jouer sur cette deuxième partie de saison.

L'hommage à Emiliano Sala se poursuit...

Dans l'obligation d'aligner des joueurs numérotés de 1 à 11 en Coupe de France, le FC Nantes a été contraint de réattribuer la tunique d'Emiliano Sala face à Sannois-Saint-Gratien ce samedi. Comme un symbole, c'est son ami Nicolas Pallois, l'homme qui l'avait accompagné à l'aéroport avant son départ pour Cardiff, qui a endossé la tunique... Et pris du même coup le brassard de Valentin Rongier. Un geste fort des Canaris. Comme celui des 500 supporters nantais, qui ont encore célébré l'Argentin avec un chant et un lâché de ballons à la 9e minute.

Arnaud Carond