OGC Nice - Stade Rennais (0-1) : les 3 enseignements de la victoire bretonne
Reine-Adéïlade et NiangCredit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
ANALYSE

OGC Nice - Stade Rennais (0-1) : les 3 enseignements de la victoire bretonne


Plus consistant et déchargé de la Ligue des champions, le Stade Rennais s’est bien relancé à Nice grâce à M’Baye Niang (1-0). Voici les enseignements à retenir de ce solide succès.

Niang a ouvert son compteur

Titulaire pour la deuxième fois de la saison après le déplacement inaugural à Lille, M’Baye Niang a fêté son retour en grande pompe avec son premier but en L1, une frappe rasante suite à une offrande de la défense niçoise (0-1, 28e). Dans le jeu, l’attaquant sénégalais a pourtant été discret et peu touché par ses compères offensifs. Mais, au moins, il marque quand il en a l’occasion.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU LOSC

Un Stade Rennais joueur brise la malédiction

Dans le trou depuis plusieurs semaines, le Stade Rennais a affiché un visage plus consistant à Nice. Après un début balbutiant, notamment en défense, les hommes de Julien Stéphan se sont créé des occasions à la pelle face à une équipe contre laquelle ils restaient sur une série de dix matches sans succès (6 défaites, 4 nuls). Un cran plus haut devant Faitout Maouassa, Adrien Truffert a été intéressant tandis qu’Eduardo Camavinga a parsemé sa prestation de quelques délices mal payés. 

 

Grenier et Salin, des remplaçants qui brillent


C’est un fait avéré : Romain Salin fait le travail quand il est titulaire, comme ce fut le cas aujourd’hui avec la blessure d’Alfred Gomis. Le portier breton a encore été présent au rendez-vous avec plusieurs arrêts rassurants pour sa défense. Au milieu, Clément Grenier a été discret dans le jeu mais la qualité de ses coups de pied arrêtés aurait pu générer plusieurs buts si Nayef Aguerd avait été plus heureux de la tête. Cette arme, bien relayée par Benjamin Bourigeaud à l’heure de jeu, ne doit pas être négligée dans un souci de redressement durable.