OGC Nice - PSG (0-3) : les 3 enseignements de la balade parisienne
Kylian Mbappé (PSG)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
ANALYSE

OGC Nice - PSG (0-3) : les 3 enseignements de la balade parisienne

Ce dimanche, le PSG est allé écraser en l’OGC Nice à l’Allianz Riviera (3-0) avec un retour très remarqué de Kylian Mbappé. Avec le champion du monde dans ses rangs, le club parisien n’est plus le même. 


L’hécatombe se poursuit... mais profite au PSG !

Thomas Tuchel a fait la grimace dès la 21e minute quand Idrissa Gueye s’est blessé au pied. Ce coup du sort a finalement été profitable au PSG puisque l’entrée d’Ander Herrera lui a permis de passer d’un 4-4-2 à plat à un 4-3-3 plus homogène. Ce changement a eu un effet positif sur le PSG, puisque l’Espagnol a stabilisé l’entrejeu parisien grâce notamment à sa fluidité.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU PSG

L'accolade entre Tuchel et Mbappé

Très souvent montré du doigt la saison dernière pour ne pas savoir comment gérer les sorties de Kylian Mbappé en cours de match, Thomas Tuchel a fait taire les polémiques ce dimanche à Nice. Après avoir remplacé le champion du monde par Pablo Sarabia (78e), l'entraîneur du PSG s'est rapproché de lui à sa sortie avec un large sourire. Les deux hommes peuvent savourer : le PSG semble enfin lancé cette saison.

Un Mbappé, deux buts !

De retour au jeu suite à la quarantaine liée au Covid-19, Kylian Mbappé a été étincelant. Dans tous les bons coups, le champion du monde a mis au supplice la défense niçoise sur chacune de ses accélérations. Il a ainsi transformé en force un penalty (38e, très limite), avant qu’un de ses raids profite à un Angel Di Maria opportuniste juste avant la pause (45e). Mbappé, impliqué sur les deux premiers buts, n’a pas faibli en seconde période. L’homme du match, assurément. 





Le meilleur PSG depuis le début de saison


De manière plus générale, le PSG a affiché son visage le plus consistant depuis l’ouverture de la saison. Derrière, malgré quelques arrêts effectués par l'excellent Keylor Navas, la défense articulée autour de Marquinhos (auteur du 3e but) et de Presnel Kimpembe s'est montrée solide. Les flèches Hassane Kamara et Youcef Atal, sorti écœuré par Mbappé, ont déçu malgré quelques raids. À noter la nouvelle bonne prestation d’Alessandro Florenzi dans le couloir droit.