Olivier Létang (LOSC) et Waldemar Kita (FC Nantes) n'utiliseront pas l'argent de la même façon...
Olivier Létang (LOSC) et Waldemar Kita (FC Nantes) n'utiliseront pas l'argent de la même façon...Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
DOSSIER

OGC Nice, Stade Rennais, LOSC, FC Nantes, RC Lens : Mercato, dettes... A quoi va servir le pactole versé par CVC Capital (2/3)

Par le biais de la nouvelle société commerciale de la LFP où il a acheté un ticket d'entrée, le fond d'investissement CVC Capital Partners va injecter 1,1 milliard dans l'économie des clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 entre juillet 2022 et 2024. Mais à quoi va servir cette manne pour nos clubs ? On fait le point, équipe par équipe. Deuxième volet avec les ambitieux de L1.

Zapping But! Football Club Ligue 1 : top 10 des meilleurs vendeurs de la décennie

OGC Nice, Stade Rennais, AS Monaco : un plus en vue du Mercato

Soutenus par des actionnaires solides (Ineos pour le Gym, Pinault pour les Bretons, Rybolovlev pour le club princier), les trois clubs vont bénéficier d'un revenu additionnel supérieur à la nasse en 2024 (16,5 M€, puis 17,5 M€ et 46 M€) pour asseoir leur position et se fixer en haut de tableau par rapport à la concurrence. Un « joker » pour les ambitieux de Ligue 1 disposant déjà d'effectifs très convaincants sur le papier.

LOSC : un bol d'air pour Merlyn Partners

Après avoir racheté les dettes de Gérard Lopez en décembre 2020, Merlyn continue de payer les recrutements dispendieux de l'administration précédente. Cette manne (16,5 M€ + 17,5 M€ + 46 M€) ne musclera pas forcément le Mercato des Dogues, lequel nécessitera toujours un fort trading au niveau des ventes (David, Sanches, Botman, etc.) pour être équilibré mais il s'agit bien évidemment d'un plus pour Olivier Létang, lequel pourra être un peu plus ambitieux dans le remplacement des partants. Il ne faut cependant pas s'attendre à voir Lille claquer des sommes folles sur le marché.

FC Nantes, RC Lens : une manne pour régénérer l'équipe

L'été 2022 s'annonce animé pour Canaris et Sang et Or. Sur les bords de l'Erdre, l'administration Kita va devoir compenser les nombreux départs attendus (Kolo Muani, Blas, Simon, Chirivella voir Lafont) et le fait de récupérer 16,5 M€ cet été + 16,5 M€ dans un an incitera sans doute l'homme d'affaires franco-polonais, qui n'était déjà pas vendeur de son club, à remettre de l'argent dans le recrutement. Géré en bon père de famille et soutenu par Joseph Oughourlian, Lens va aussi devoir préparer une transition avec sans doute quelques gros départs (Fofana, Medina et Kalimuendo). L'argent récupéré de CVC placera le Racing dans la position d'un club pas forcément vendeur.

Ce qu'ils vont faire de l'argent de CVC

Par le biais de la nouvelle société commerciale de la LFP où il a acheté un ticket d'entrée, le fond d'investissement CVC Capital Partners va injecter 1,1 milliard dans l'économie des clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 entre juillet 2022 et 2024. Mais à quoi va servir cette manne pour nos clubs ? On fait le point, équipe par équipe. Deuxième volet avec les ambitieux de L1.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.