OL – ASSE [EXCLU] Gomis : « Dimanche, l'esprit derby sera bien là »
Bafétimbi Gomis, époque OL.Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
ENTRETIEN EXCLUSIF

OL – ASSE [EXCLU] Gomis : « Dimanche, l'esprit derby sera bien là »

A l'occasion du 121e derby entre l'OL et l'ASSE ce dimanche soir, « But ! Football Club » s'est tourné vers le meilleur buteur toujours en activité des derbys (5 buts) : Bafétimbi Gomis (Al Hilal, 35 ans). Premier volet de notre entretien exclusif.

But ! : Bafé, ce week-end, c'est le derby OL – ASSE. Les Gones partent largement favoris vu les dynamiques du moment ?

Bafétimbi GOMIS : Oui, malgré un début de saison en dent de scie, Lyon aura sans doute à cœur de confirmer son regain de forme. Pour bien connaître la maison, l'OL sait préparer ce genre de rencontres. Surtout que ça peut donner aux joueurs et au staff un vrai crédit en cas de victoire. Avec la trêve internationale qui arrive juste derrière, on sait comment cela va se passer : une victoire et Lyon passera une quinzaine très sereine. A contrario en cas de mauvais résultat, ce sera plus compliqué. Mais tout le monde a bien conscience de ça. Lyon reste un club européen, qui a l'habitude de répondre présent dans les matches couperets. Ils ont l'effectif pour faire face à cette pression.

Comment sentez-vous les Stéphanois ? L'équipe est beaucoup plus jeune et est dirigé par un coach que vous connaissez bien : Claude Puel...

Bafétimbi GOMIS : Les Verts n'ont pas grand chose à perdre. Ce sera à l'extérieur. Avec l'absence de public pour cause de Covid, le climat peut jouer en faveur des Stéphanois. Vous l'avez dit, l'équipe est très jeune et certains joueront leur premier derby en pro dimanche. Il y a pas mal de jeunes formés à L'Etrat. Ils ont grandi dans cette rivalité, dans cette culture du derby et je pense qu'il y aura beaucoup d'envie. Ne serait-ce que pour faire briller la formation stéphanoise.

Même si les Verts sont un peu dans le dur actuellement, je ne m'inquiète pas pour eux. Saint-Etienne est parti sur un nouveau projet, un projet qui impose de lancer beaucoup de jeunes. Avec les blessures et l'absence de certains cadres, cela a été un peu plus compliqué dernièrement mais je reste persuadé que le projet de Claude Puel portera ses fruits sur la durée. Ce choix de rajeunissement a déjà fait du bien au club avec la vente record de Wesley Fofana. Espérons que d'autres joueurs suivront son chemin...

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OLYMPIQUE LYONNAIS

« Ce qui doit faire bizarre pour les joueurs, c'est la préparation du match en plein confinement »

Justement ce contexte Covid si particulier (huis-clos, confinement), est-il propice à la préparation d'un vrai derby ?

Bafétimbi GOMIS : Ce qui doit faire bizarre pour les joueurs, c'est la préparation du match en plein confinement. Même si je ne suis plus joueur stéphanois ou lyonnais, j'imagine bien que les jours précédant le match n'ont pas été abordées de la même manière.A mon époque à Lyon, on avait l'habitude de voir les supporters débarquer à Tola Vologe. A Saint-Etienne, il y avait le cortège au départ du bus pour le Stade de Gerland. Vu les règles sanitaires, tout cela ne sera pas possible cette année. Même la vie quotidienne a dû être chamboulée. La semaine avant le derby, les gens qu'on croisaient nous parlaient beaucoup du match. Avec ce confinement, ce genre d'échanges a dû être limité au strict minimum.

Quels sont les leviers pour mettre en place cet esprit derby dans des conditions aussi particulières ?

Bafétimbi GOMIS : Déjà, rien que sur le voyage, les joueurs peuvent se mettre dans la tête que c'est un match différent. Du côté de Saint-Etienne, c'est un trajet très court, en bus, une cinquantaine de minutes seulement. Pour les deux équipes, on peut aussi s'appuyer sur les nouvelles technologies pour se mettre dans l'ambiance. Avec les réseaux sociaux, les supporters ont les moyens de transmettre leur passion, leur rivalité. Les joueurs le voient, ne sont pas insensibles à ça. Même si les supporters ne sont pas là, il y aura quand même cette pression.

Enfin, des deux côtés, les staffs se seront chargés de rappeler l'importance du match. Claude Puel a joué beaucoup de derbys avec l'OL. Il a remporté son premier avec l'ASSE pour ses débuts en Vert. Je suis sûr qu'il saura préparer son équipe. Même chose à Lyon. Durant cinq ans, j'ai fréquenté le président Aulas. Pour ce genre de rencontres, il sait planter le décor. Il ne faut pas s'inquiéter, l'esprit sera là.