Pierre Ménès
Pierre MénèsCredit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
OMICRON

OL, Lens, LOSC, ASSE, Nantes, PSG : Pierre Ménès annonce un gros coup dur au foot français

Les nouvelles mesures sanitaires prises par le gouvernement pour lutter contre la crise sanitaire auront notamment pour conséquence d’imposer le retour des jauges dans les stades. Pierre Ménès est inquiet.

Zapping But! Football Club Olympique de Marseille : La question de la semaine

Le gouvernement français a tranché et imposé le retour des jauges pour lutter plus efficacement contre le virus Omicron. Pas plus de 2000 personnes en intérieur et 5000 en extérieur seront ainsi permises dans le domaine du sport, ce qui impactera donc forcément l’affluence dans les stades.

Pierre Ménès ne cache pas son inquiétude pour les finances des clubs concernés pour le mois de janvier 2022. « Il y a des clubs pour qui, financièrement, ces mesures ont des conséquences. Pour Lyon, par exemple, c’est quand même une très mauvaise opération, a-t-il indiqué sur son blog. Déjà, le match contre l’OM sera rejoué à huis-clos et les matches contre le PSG et l’ASSE seront à 5000 spectateurs. Le manque à gagner est terrible. Le derby entre le RC Lens et le LOSC en Coupe de France, programmé mardi alors que c’était l’affiche la plus alléchante, sera également impacté. Cette programmation était déjà aberrante. »

Au-delà du coup dur financier pour les clubs français, Ménès espère que cette prise de distance des supporters puisse au moins les ardeurs des plus virulents dans les tribunes. « Évidemment, les c*** seront beaucoup plus visibles à 5000 personnes qu’à 40 000 mais c’est encore un coup dur pour le foot français parce que ça fait encore des recettes en moins, a-t-il poursuivi. Les chèques d’Amazon sont pas aussi forts pour permettre que le foot français soit en pleine santé financière. Maintenant, il faut espérer que la situation sera rapidement rétablie. Et n’oubliez pas : se faire vacciner, c’est bien. »

Pour résumer

Les nouvelles mesures sanitaires prises par le gouvernement pour lutter contre la crise sanitaire auront notamment pour conséquence d’imposer le retour des jauges dans les stades. Pierre Ménès ne cache pas son inquiétude.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert